Abbé Leblond - Joseph Eckhel - 1788-9-8

From Fina Wiki


Abbé Leblond - Joseph Eckhel - 1788-9-8
FINA IDUnique ID of the page  7722
InstitutionName of Institution. Vienna, Kunsthistorisches Museum
InventoryInventory number. MK Archiv V, lettre 18
AuthorAuthor of the document. Abbé Leblond
RecipientRecipient of the correspondence. Joseph Eckhel
Correspondence dateDate when the correspondence was written: day - month - year . September 8, 1788
PlacePlace of publication of the book, composition of the document or institution. Paris 48° 51' 24.12" N, 2° 21' 5.26" E
Associated personsNames of Persons who are mentioned in the annotation. Abraham Michelet d'Ennery, Franz Neumann, Jacques Le Roy
LiteratureReference to literature. Le Roy 16831, La Chaud - Leblond 17842, Eckhel 17883, Campion de Tersan - Gosselin 17884, Callataÿ 2013a, p. 2285
KeywordNumismatic Keywords  health, gems, augustus, engraved plates, collection sale, collection price
LanguageLanguage of the correspondence French
LinkLink to external information, e.g. Wikpedia
Map
Loading map...
Grand documentOriginal passage from the "Grand document".

-Lettre du 8 sept. 1788 (de Paris) : « Monsieur, Je viens de recevoir votre description des pierres gravées du Cabinet Impérial, avec votre lettre, du 24 Mai ; comme je viens d’essuyer une longue maladie, et que j’entre à peine en convalescence, il ne m’a pas été possible de lire ce bel ouvrage avec attention ; j’ai seulement jeté les yeux sur les gravures qui m’ont parues fort bien exécutées. Je connaissais déjà la première, qui est gravée dans l’ouvrage de Jacques le Roi intitulé Achates Tiberianus. Amsterdam. (praestant Bruxellensis apud (foremus cum ?) Foppens 1683 fol.) et sur quoi je prendrai la liberté de vous observer qu’ici la gravure qui est fort belle, est dans un sens contraire de la vôtre, c’est-à-dire que l’Auguste, par exemple, qui est le personnage principal, regarde de gauche à droite, tandis que dans la vôtre, il regarde de droite à gauche ce qui n’est pas indifférent, comme je l’ai / remarqué ailleurs, et pour cela il est souvent nécessaire de faire la gravure au miroir ; mais il s’agit de savoir en quel sens les gravures sont posées sur la pierre originale. L’auteur a donné une explication de ce sujet, et sans doute vous la connaissez. (je vois en ouvrant votre livre que vous la connaissez en effet). Vous avez toute raison de trouver bizarre la disposition de vente des médailles de M. Dénnery (nb : d’Ennery)) ; aussi ce cabinet qui était estimé trois cent mille livres de France n’en a-t-il été vendu que cent quatre mille. On m’a permis de faire enfin parvenir à Vienne par le prochain Courier les paquets qui sont destinés et pour vous et pour M. l’Abbé Neumann, et qui sont en séquestre chez M. l’Ambassadeur depuis près de six mois. Vous ne recevrez encore cette fois que le catalogue de d’Ennery. Le second vol. de nos pierres que je vous dois sera pour un autre courrier, et ensuite viendra l’exemplaire / de S. E. M. le Comte de Rosenberg. Je vous prie de croire qu’il n’y a dans tous ces délais aucune négligence de ma part, et que je me ferai toujours un vrai plaisir d’exécuter vos ordres avec le plus grand empressement. J’ai l’honneur d’être avec un respectueux attachement Monsieur Votre très humble et très obéissant serviteur Le Blond » (Vienne, Kunsthistorisches Museum, lettre 18 ; Callataÿ 2013, p. 228).

Münzkabinett (numismatic collection) of the Kunsthistorisches Museum (Vienna Art History Museum)

References

  1. ^  Le Roy, Jacques (1683), Achates Tiberianus sive gemma caesarea, antiquitate, arte, historia, prorsùs incomparabilis...., Bruxellis apud. et F. Foppens, Brussels, 2 plates in-fol.
  2. ^  Chaud, abbé de la and Abbé Leblond (1784), Description des principales Pierres gravées du Cabinet de SAS Monseigneur le Duc d'Orléans, II, Paris
  3. ^  Eckhel, Joseph (1788), Choix des pierres gravées du cabinet imperial des antiques, Vienna.
  4. ^  Campion de Tersan, Charles-Philippe and François-Paschal Gossellin (1788), Catalogue des médailles antiques et modernes, principalement en or, argent, bronze, etc. du cabinet de M. d’Ennery, écuyer, Paris
  5. ^  Callataÿ, Fr. de (2013a), “The numismatic interests of Laevinus Torrentius (1525-1595), one of the foremost humanists of his time”, in U. Peter and B. Weisser (eds.), Translatio nummorum. Römische Kaiser in der Renaissance. Akten des internationalen Symposiums, Berlin 16.-18. November 2011, Wiesbaden, pp. 125-140.