Andrew Fountaine - Andreas Morell - 1702-5-22

From Fina Wiki


Andrew Fountaine - Andreas Morell - 1702-5-22
FINA IDUnique ID of the page  5365
InstitutionName of Institution. Paris, Bibliothèque nationale de France
InventoryInventory number. Ms. NAL 389, p. 76-78
AuthorAuthor of the document. Andrew Fountaine
RecipientRecipient of the correspondence. Andreas Morell
Correspondence dateDate when the correspondence was written: day - month - year . May 22, 1702
PlacePlace of publication of the book, composition of the document or institution. Rome 41° 53' 41.28" N, 12° 29' 7.22" E
Associated personsNames of Persons who are mentioned in the annotation. Francesco de' Ficoroni, Enrico Noris, Anton Günther von Schwarzburg-Arnstadt, Giovanni Battista Marinella
LiteratureReference to literature. Patin 16631, Morell 16832, Callataÿ 2015a, p. 3083, Burnett 2020b, p. 1596.4
KeywordNumismatic Keywords  drawing, roman republican, forgeries, roman, augustus, price, pescennius niger
LanguageLanguage of the correspondence French
LinkLink to external information, e.g. Wikpedia https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b52502592j/f84.image
Map
Loading map...
Grand documentOriginal passage from the "Grand document".

-Lettre du 22 mai 1702 (de Rome) :« J’espère que vous avez reçu ma dernière lettre, avec celle de Mr Ficoroni, qui m’a permis de vous envoyer quelques dessins de médailles consulaires, qui ne se trouvent pas en Patin ; et je puis vous assurer, que cet homme savant entend très bien, non seulement l’érudition des médailles, mais aussi l’antique de la moderne, et vous pouvez vous assurer, qu’il ne vous enverra rien qui est contrefait. J’ai vu les médailles consulaires, desquelles il vous envoie les dessins, et vous assure qu’elles sont véritables. Mais je ne vous puis pas donner un si grand caractère de Mr Marinella, qui m’a prié de vous envoyer ces deux dissertations avec sa lettre ; car quoi qu’il est assez savant, il ne sait pas si une médaille est véritable, ou non. La médaille de la famille Aviléa ( ?) est antique, sans aucun doute ; mais pour celle de la famille Aemilia, c’est un coin moderne, nonobstant la longue dissertation que je vous envoie facilement pour tenir parole à Mr Marinella ( ?). J’ai donné une de vos lettres au Cardinal de Noris, qui m’a parlé de vous avec beaucoup d’estime, en disant que vous êtes un des plus habiles dans le monde pour la science des médailles, et me racontant l’histoire comment vous avez dessiné une médaille sans médaille en présence du roi de France. Enfin il me disait qu’il vous servira très volontairement en toutes choses qu’étaient dans son pouvoir. Depuis mon arrivée ici je n’ai trouvé rien qui pût servir à Monseigneur le Comte de Swartzbourg, seulement un Augustus avec la tête d’Agrippina ( ?) en or. Mons. Ficoroni l’a vu, et il dit qu’il est fort bien conservé et antique, mais on demande dix pistoles. Vous me pouvez envoyer vos ordres sur cette affaire. J’ai tout à fait perdu l’espérance d’aller à Naples, car l’ambassadeur m’a absolument refusé un passeport à cause de ma religion, mais j’espère que nos professeurs en peu de temps auront l’occasion d’aller à Naples malgré le Duc d’Anjou ou son ambassadeur, quand notre flotte passera par là. J’ai trouvé depuis peu un Pescennius véritable, mais non trop bien conservé, avec le revers FORTUNAE REDUCI, qui est pourtant une belle acquisition à mon pauvre cabinet. Le Pape a envoyé un Légal à Latere au roi d’Espagne ; c’est pourquoi l’ambassadeur de l’Empereur s’est retiré, et tout le monde ici est dans une consternation. Partout où je vais, je tâcherai de recommander vous et votre ouvrage, et je vous assure sincèrement que vous commanderez en toutes choses mon cher Monsieur Morell, votre très obligé et fidèle serviteur. André Fountaine » (Paris, BnF, Manuscrits, Nouvelles acquisitions latines 389 : Correspondance numismatique d’André Morell d’Arnstatt, pendant les années 1702-1703, p. 76-78 [en ligne sur Gallica] ; Callataÿ 2015, p. 308).

Nouvelles acquisitions latines

Bibliothèque nationale de France

References

  1. ^  Patin, Charles (1663), Familiae Romanae in antiquis numismatibus, ab urbe condita ad tempora Divi Augusti ex bibliotheca Fulvii Ursini cum adjunctis Antonii Augustini, episc. Llerdensis, Jean du Bray, Pierre Variquet e Rober de Ninville, Paris.
  2. ^  Morell, André (1683), Specimen universae rei nummariae antiquae, quod literatorum Reipublicae, Paris, Thomam Moette, octavo (190 x 125mm). p. (iv), 136. Plus 18 numbered plates
  3. ^  Callataÿ, Fr. de (2015), “Sir Andrew Fountaine (1676-1753) and his early numismatic correspondence with Andreas Morell (1646-1703)”, in R. Bland and D. Calomino (eds.), Studies in Ancient Coinage in Honour of Andrew Burnett, London, p. 293-316.
  4. ^  Burnett, Andrew M. (2020), The Hidden Treasures of this Happy Land. A History of Numismatics in Britain from the Renaissance to the Enlightenment, BNS Special Publ. No 14 = RNS Special Publ. No 58, London, Spink & Son.