Antoine Galland - Claude Nicaise - 1700-7-23

From Fina Wiki


Antoine Galland - Claude Nicaise - 1700-7-23
FINA IDUnique ID of the page  5733
InstitutionName of Institution. Paris, Bibliothèque nationale de France
InventoryInventory number. Man. Fonds Français 9362, correspondance de l’Abbé Nicaise, f° 184-187
AuthorAuthor of the document. Antoine Galland
RecipientRecipient of the correspondence. Claude Nicaise
Correspondence dateDate when the correspondence was written: day - month - year . July 23, 1700
PlacePlace of publication of the book, composition of the document or institution. Caen 49° 10' 58.08" N, 0° 22' 8.69" W
Associated personsNames of Persons who are mentioned in the annotation. Charles-César Baudelot de Dairval, Pierre Le Lorrain de Vallemont, Michel-Ange de la Chausse, Martin Lister
LiteratureReference to literature. Galland 16981, La Chausse 17002, Abdel-Halim 1964, p. 331-333, n° CXXXIX3
KeywordNumismatic Keywords  roman, gordianus, egypt, ptolemies, ptolemy x, drawing, hippocrates, book, gems
LanguageLanguage of the correspondence French
LinkLink to external information, e.g. Wikpedia
Map
Loading map...
Grand documentOriginal passage from the "Grand document".

-Lettre du 23 juillet 1700 (de Caen) : « Vous ne me dites rien du Vindiciae pro quatuor Gordianorum historia : ne l’auriez-vous pas encore reçu ? Vous y trouveriez de quoi passer une demi-heure de temps assez agréablement. Vous avez été mal avec M. Baudelot, et vous voilà enfin raccommodé avec lui ; je m’en réjouis. Mais, je suis mal avec lui à mon tour, et je ne sais pas quand nous serons raccomodés. Quelques amis qui ont lu ma lettre touchant son Aulètes, lui en ont fait voir un extrait. Au lieu d’en profiter, j’ai su qu’il s’en est scandalisé, et c’est pour cela qu’il ne m’a pas envoyé sa Lettre à M. Lister… Si la Response de notre ami (je ne laisse pas de l’appeler de ce nom malgré sa colère), si sa Response, dis-je, à M. l’Abbé de Vallemont, se trouve aussi modérée que la préface de sa Lettre à M. Lister, et qu’elle soit appuyée de bonnes raisons, il en recevra des louanges, et il ne serait pas aisé à M. l’Abbé de Vallemont, de répliquer, du moins, solidement. Car de l’humeur dont il est, bien ou mal, il ne manquera pas de répliquer. Il s’est engagé à traiter d’une matière dans laquelle il n’est pas bien versé, et à l’âge où il est, il n’y a pas apparence qu’il vienne à bout de l’approfondir davantage. Philoxène a cru pouvoir dire aussi un mot, et son sujet lui en a donné l’occasion, de sa hardiesse à publier des médailles qui n’ont jamais été. M. Foucault m’a chargé de vous envoyer le dessin qu’il a fait faire de la médaille d’Hippocrate, que vous trouverez en ce paquet, et de vous prier en même temps de la garder pour vous, et de ne pas la communiquer « ; « La Gemme antiche, nous vient aussi de Rome : c’est M. de la Chausse lui-même qui l’envoie » (Paris, BnF, Man. Fonds Français 9362, correspondance de l’Abbé Nicaise, f° 184-187 ; Abdel Halim p. 331-333, n° CXXXIX).

Bibliothèque nationale de France

References

  1. ^  Galland, Antoine (1698), Lettre touchant la nouvelle explication d'une médaille d'or du cabinet du roy, chez Jean Cavelier. Caen.
  2. ^  La Chausse, Michel-Ange de (1700), Le Gemme antiche figurate, G.G. Komarek, Rome, In-4° , pièces limin., 82 p. et index, un 1er titre-frontisp. ill. et gravé, vignettes, fig. et pl. gravées
  3. ^  Abdel-Halim, M. (1964), Antoine Galland, sa vie et son œuvre, Paris.