Antoine Galland - Gisbert Cuper - 1709-7-12

From Fina Wiki


Antoine Galland - Gisbert Cuper - 1709-7-12
FINA IDUnique ID of the page  5635
InstitutionName of Institution.
InventoryInventory number.
AuthorAuthor of the document. Antoine Galland
RecipientRecipient of the correspondence. Gisbert Cuper
Correspondence dateDate when the correspondence was written: day - month - year . July 12, 1709
PlacePlace of publication of the book, composition of the document or institution. Paris 48° 51' 24.12" N, 2° 21' 5.26" E
Associated personsNames of Persons who are mentioned in the annotation. Jean Hardouin, Nicolas Henrion, Bernard de Montfaucon, Anselmo Maria Banduri, Louis XIV of France, Louis II Phélypeaux de Pontchartrain
LiteratureReference to literature. Noris 17091, Abdel-Halim 1964, p. 601-603, n° CCLXXXI2
KeywordNumismatic Keywords  roman, musical instruments, nicaea, samaritan, paleography, academy, arabic
LanguageLanguage of the correspondence French
LinkLink to external information, e.g. Wikpedia
Map
Loading map...
Grand documentOriginal passage from the "Grand document".

-Lettre du 12 juil. 1709 (de Paris) : [sur les instruments de musique représentés sur les médailles romaines ; sur la correction des découvertes numismatiques d’un passage de Pline concernant la ville de Nicée ; sur les médailles samaritaines et les caractères qui y sont représentés] « On n’entend plus parler du P. Hardouin, qui vous est si bien connu qu’on ne peut pas le représenter plus ressemblant, et avec des couleurs plus vives, que dans le portrait que vous en faites. Je ne sache pas qu’on ait encore vu ici le Paranesis du cardinal Noris contre lui. M. Henrion a communiqué à notre Académie ce que vous lui avez mandé touchant les matrices des médailles antiques que vous avez vues à Amsterdam, et l’Académie en a témoigné une grande satisfaction. En mon particulier, elles m’ont fait un plaisir singulier, en me faisant connaître une manière de moules différente de ceux qu’on a trouvé à Lyon, et à Bourges, qui sont de terre cuite » [Galland envoie des nouvelles de Montfaucon et de Banduri] « vous serez bien aise d’apprendre qu’après quatre mois d’attente, le roi m’a enfin nommé Professeur royal en langue arabe, sur le rapport du ministre et secrétaire d’Etat, qui a ce qui regarde les lettres dans son département, et qui est M. le comte de Pontchartrain, parent de M. l’Abbé Bignon. Après M. le comte de Pontchartrain, j’ai toute l’obligation de cette nomination aux soins de cet illustre abbé, qui a assaisonné ses bontés d’autres bienfaits, dont il serait ennuyeux de vous entretenir » (Abdel Halim, p. 601-603, n° CCLXXXI).

References

  1. ^  Noris, Enrico (1709), Paraenesis ad V.C. Joannem Harduinum S.J.P. opus postumum. Accessit ejusdem Thraso, seu Miles macedonicus, Plautino sale perfrictus, opera Annibalis Corradini Veronensis, Amsterdam.
  2. ^  Abdel-Halim, M. (1964), Antoine Galland, sa vie et son œuvre, Paris.