Barthélemy Mercier de Saint-Léger - Editors of the Journal de Paris - 1786-5-30

From Fina Wiki


Barthélemy Mercier de Saint-Léger - Editors of the Journal de Paris - 1786-5-30
FINA IDUnique ID of the page  10972
InstitutionName of Institution.
InventoryInventory number.
AuthorAuthor of the document. Barthélemy Mercier de Saint-Léger
RecipientRecipient of the correspondence. Editors of the Journal de Paris
Correspondence dateDate when the correspondence was written: day - month - year . May 30, 1786
PlacePlace of publication of the book, composition of the document or institution. Brussels 50° 50' 47.62" N, 4° 21' 6.12" E
Associated personsNames of Persons who are mentioned in the annotation. Joseph Ghesquière
LiteratureReference to literature. Ghesquière 17861, Bordeaux 1905, p. 457-4592
KeywordNumismatic Keywords  collection, roman republican, roman, greek
LanguageLanguage of the correspondence French
LinkLink to external information, e.g. Wikpedia
Map
Loading map...
Grand documentOriginal passage from the "Grand document".

-Lettre du 30 mai 1786 (de Bruxelles) : « Tout ce qui concerne notre bon roi Henri IV étant, messieurs, d'un grand intérêt pour la nation, je crois faire plaisir à vos lecteurs en leur donnant connaissance d'un beau médaillon de ce prince frappé en 1598, h l'occasion de la paix de Vervins, et que j'ai vu ici chez M. l'abbé Ghesquière, rédacteur des Analectes Belgiques. Ce médaillon d'or, de la grandeur d'un écu de six livres, qui pèse une once et demie et 25 grains poids de marc, représente d'un côté Henri IV en buste avec cette légende : HENRICUS III. FRANCOR . ET - NAV . REX. La figure du prince ressemble parfaitement aux bons portraits que nous avons de lui. Sur le revers du médaillon, on voit une femme vêtue à la romaine, tenant de la main gauche un caducée et une branche d'olivier, et de la droite une patère au-dessus d'un autel ; la légende du revers est ainsi coque : PACE TERRA MARIQVE PARTA, et dans I'exergue on lit : OPTI. PRIN. 1598. La noble et majestueuse simplicité de ce revers, qui retrace le goût des anciens monétaires romains, le beau relief du médaillon, tout en un mot contribue à rendre cette pièce digne du prince en l'honneur de qui elle fut frappée. Elle est certainement d'une très grande rareté, au moins ne me rappelai-je pas de l'avoir vue dans aucun cabinet, pas même dans celui du roi, où elle manquait encore il y a douze ans. M. l'abbé Ghesquière, qui possède ce médaillon; en a aussi plusieurs autres grecs et romains, ainsi qu'une belle suite de consulaires et d'impériales de différents modules et de monnaies belgiques, dont il doit donner une description en plusieurs mémoires, qui recevront un accueil très distingué, s'ils sont aussi instructifs que le premier, qui paraît ici depuis quelques mois chez Lemaire, libraire. En voici le titre : Mémoire sur trois points intéressants de l'histoire monétaire des Pays-Bas avec les figures de plusieurs monnaies belgiques, tant d'or que d'argent, frappées avant l’année 1430, in-80, grand format de 214 pages, avec 6 planches fidèlement gravées. Ce premier mémoire sera suivi de cinq autres, qui paraîtront successivement. Mr l'abbé Ghesquière communique toutes ses richesses numismatiques et littéraires avec cette urbanité et empressement qui caractérisent un véritable amateur » (Journal de Paris, 3 juin 1786, n° 154, p. 638 ; Bordeaux 1905, p. 457-459).

References

  1. ^  Ghesquière, Joseph (1786), Mémoire sur trois points intéressans de l'histoire monétaire des Pays-Bas, avec les figures de plusieurs monnoies Belgiques tant d'or que d'argent frappées avant l'année 1450, Bruxelles, chez Lemaire.
  2. ^  Bordeaux, Paul (1905), "Lettres de la fin du XVIIIe siècle relative à la collection de l’abbé Ghesquière", Revue belge de numismatique, p. 457-468.