Bernard de Montfaucon - Claude Martin - 1697-3-14

From Fina Wiki


Bernard de Montfaucon - Claude Martin - 1697-3-14
FINA IDUnique ID of the page  8444
InstitutionName of Institution. Paris, Bibliothèque nationale de France
InventoryInventory number. Fonds français, inv. 17701, f° 54r et v
AuthorAuthor of the document. Bernard de Montfaucon
RecipientRecipient of the correspondence. Claude Martin
Correspondence dateDate when the correspondence was written: day - month - year . March 14, 1697
PlacePlace of publication of the book, composition of the document or institution. Paris (Saint-Germain) 48° 51' 21.06" N, 2° 19' 31.04" E
Associated personsNames of Persons who are mentioned in the annotation. Jean Foy-Vaillant, François Dron
LiteratureReference to literature.
KeywordNumismatic Keywords  roman, gordianus, portrait, unpublished book, roman republican
LanguageLanguage of the correspondence French
LinkLink to external information, e.g. Wikpedia
Map
Loading map...
Grand documentOriginal passage from the "Grand document".

-Lettre du 14 mars 1697 (de Paris) : « J’ai vu il y a deux ou trois jours l’antiquaire qui a voulu rétablir le quatrième Gordien. Il prétend toujours que c’est une chose incontestable, qu’il y a un Gordien autre que les trois empereurs du même nom : qu’il est fils du second Gordien d’Afrique, qu’il n’a été que César, et que sa mort avancée a fait qu’il n’est point parvenu à l’empire. Il conjecture que ce prince périt avec les autres biens et richesses que Gordien second faisait passer d’Afrique à Rome, ce qui parvient qu’on voit plusieurs médailles d’argent et de bronze dont le buste et le visage sont différents de Gordien III et que ces médailles ne portent jamais que le nom de Cèsar, au lieu que celles de Gordien le Jeune ou ordinairement celui d’Auguste, et si quelquefois il y a le nom de César, c’est toujours avec un visage différent de l’autre, et qu’on reconnaît même à la forme de la médaille qu’elle est d’un autre prince, celles de Gordien César étant beaucoup plus nettes que celles que celles du Gordien romain. Il dit qu’il n’est pas le premier qui a parlé de ce Gordien et qu’on l’a déjà proposé autrefois, mais que les médailles en étant assez rares, il est enfin tombé dans l’oubli. La différence qu’il remarque entre les deux est que le Gordien César a un nez fort bien fait un peu aquilin et est très différent dans les traits du visage de l’autre Gordien qui est camus et a les narines ouvertes et le nez un peu relevé. Cet antiquaire en a d’autres de son parti, dont l’un avait fait une dissertation qui ne sera pas imprimée à mon avis. Tous les plus grands antiquaires de Paris M. Vaillant, l’abbé Dron et d’autres sont opposés à ce César. L’abbé Dron qui est de mes amis dit que s’il fallait établir de nouveaux Césars sur la base de quelque différence des visages, on pourrait prouver cinq ou six Gordiens, y en ayant plusieurs qu’il m’a montré qui ne ressemblent ni aux médailles ordinaires de Gordien 3, ni à celles du prétendu nouveau César. Il y a un grand ouvrage sur les médailles dont je vous ai peut-être déjà parlé, qui est tout prêt à imprimer, mais que la guerre empêche de publier. L’auteur en est Mr Bougier. On prétend que jamais personne n’a mieux connu les familles romaines et tous les types des médailles que lui et que son travail est un chef-d’œuvre « (BnF, Fonds français, inv. 17701, f° 54r et v).

RemarksRemarks regarding the annotation. (fr)

Claude Martin est dit être décédé en août 1696. (fr)

Bibliothèque nationale de France