Claude Ménestrier - Nicolas-Claude Fabri de Peiresc - 1627-4-7

From Fina Wiki


Claude Ménestrier - Nicolas-Claude Fabri de Peiresc - 1627-4-7
FINA IDUnique ID of the page  8247
InstitutionName of Institution. Paris, Bibliothèque nationale de France
InventoryInventory number. Fonds français, Ms. 9544, fol. 191
AuthorAuthor of the document. Claude Ménestrier
RecipientRecipient of the correspondence. Nicolas-Claude Fabri de Peiresc
Correspondence dateDate when the correspondence was written: day - month - year . April 7, 1627
PlacePlace of publication of the book, composition of the document or institution. Rome 41° 53' 35.95" N, 12° 28' 58.55" E
Associated personsNames of Persons who are mentioned in the annotation. Lodovico Compagni, Francesco Gottifredi
LiteratureReference to literature. Tamizey de Larroque 1894 vol. 5, lettre XIII, p. 518-5201, Molinari 2004, p. 122-123, note 82
KeywordNumismatic Keywords  roman, roman market, 30 tyrans, copies
LanguageLanguage of the correspondence French
LinkLink to external information, e.g. Wikpedia https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62631048/f534.item.r=Lettres%20de%20Peiresc
Map
Loading map...
Grand documentOriginal passage from the "Grand document".

Lettre du 7 avril 1627 (de Rome, à ?): "Avant que faire responce à la vostre par laquelle accussés avoir receu le M. A. IVLIANVS je me croyois tant faire aupres des antiquaires qui sont à Rome que de tirer une copie de tous les Tyrans qu’ilz ont dans leurs cabinets comme desirez, ce que je n’ay peut obtenir, sr. Ludovico Compagne estant malade un aultre nommé Gotifredi estant hors de la ville, lequel m’a asseuré en avoir six ou sept hors ceulx que sçavés estre ordinaire; par le prochain ordinaire je ne mancqueray vous les faire tenir. Je tira dernierement d'un cabinet une petite medalle de la forme des Cornelia Salonina grecques que l'on treuve ordinairement me croyant estre icelle du premier abbord, mais la considerant j'apperceut qu'elle avoit le visage plus rond et qu'il y avoit moings de letre lesquelles disent CEΠTIMIA (si je ne me trompe) ZHNOBIA CEB. La parole OBIA CEB. estant fort claire ayant au revers l'esperance avec L. E. Je ne sçay si ce pouroit estre Zenobia n'en ayant jamais veu aulcunes medailles. Sçachant qu'avez goust es medailles Grecques je choisis dernierement entre des medailles apportées de Naples six assez curieuses pour le prix de sept escus y ayant un Neron avec Poppæa Grec non comme l'ordinaire, mais une teste sur l'aultre et au revers une teste femine turrite disant ΘEAN PΩMHN puis ΔOMITIA CEBASTH. au revers une Diane efese et deux rangs de letre toutes deux moyennes et assez conservé, une Julia Domna IOΥΛIA CEBASTH ayant au revers une femme comme Cybeles turrita appuyant la main droitte sur un Lyon et haussant sa robe da la gauche et letres KAPHEΩN, une aultre IOΥΛIA AΥΓOΥCTA d'argent bas de la grandeur d'une piece de dix solz ayant une aigle et l'inscription comme d'un Empereur DHMAPX EZOΥCIAC. Un Commodus avec ce revers et Caracalla crotonié avec la merque d'argent [...] ayant au revers une figure dans un lectisterne comme de Neron, mais celle icy a escript en bas REGINA. Je desirerois fort sçavoir ce qui seroit de vostre delectation à celle fin que venant occasion je vous puisse servir avec aultant d'affection que je me dis à perpetuité" (Tamizey de Larroque 1894 vol. 5, lettre XIII, p. 518-520; Molinari 2004, p. 122-123, note 8).

References

  1. ^  Tamizey de Larroque, Philippe (1894), Lettres de Peiresc V, lettres de Peiresc à Guillemin, à Holstenius et à Menestrier. Lettres de Menestrier à Peiresc (1610-1637), imprimerie nationale, Paris.
  2. ^  Molinari, M. C. (2004), “Alcune annotazioni su Francesco Gottifredi (“in cuius verba solent iurare antiquarii ») e la sua collezione numismatica », Atti della Accademia Nazionale dei Lincei. Rendiconti Classe di scienze morali, storiche e filologiche, sér. IX ; vol. XV, p. 121-154.