Claude Ménestrier - Nicolas-Claude Fabri de Peiresc - 1629-4-21

From Fina Wiki


Claude Ménestrier - Nicolas-Claude Fabri de Peiresc - 1629-4-21
FINA IDUnique ID of the page  8249
InstitutionName of Institution. Paris, Bibliothèque nationale de France
InventoryInventory number. Fonds français, Ms. 9544, f° 192
AuthorAuthor of the document. Claude Ménestrier
RecipientRecipient of the correspondence. Nicolas-Claude Fabri de Peiresc
Correspondence dateDate when the correspondence was written: day - month - year . April 21, 1629
PlacePlace of publication of the book, composition of the document or institution. Rome 41° 53' 35.95" N, 12° 28' 58.55" E
Associated personsNames of Persons who are mentioned in the annotation. Lucas Holstenius
LiteratureReference to literature. Tamizey de Larroque 1894, lettre XXVIII, p. 564-5661
KeywordNumismatic Keywords  lead cast, state of preservation, roman, hadrian, cleaning, synnada, roman republican, collection numbers
LanguageLanguage of the correspondence French
LinkLink to external information, e.g. Wikpedia https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62631048/f580.item.r=Lettres%20de%20Peiresc
Map
Loading map...
Grand documentOriginal passage from the "Grand document".

-Lettre du 21 avril 1629 (de Rome) : « Par même voie j’ai reçu les plombs des médailles que désirez que je vous recouvre plus conservées que celles que m’avez envoyé des empreintes pour pouvoir entendre l’inscription de celles qui sont mal conservées comme celle-là où est un lion auquel il ne me souvient pas avoir vu rien de semblable. J’ai épluché toutes les miennes pour voir si j’en trouverais quelques-unes comme celles-là où sont deux têtes d’un côté et de l’autre une (sic !). J’en ai encore plusieurs de semblable qualité, mais si ruinées et consumées que l’on n’y connaît rien que la forme des têtes. Je prierai les curieux de médailles de faire une recherche parmi les leurs s’il y aurait rien de semblable qui fusse conservé. J’ai l’original de l’Hadrien là où est une figure en pied ayant un animal avec pied couronné une Rome sedente, mais il n’y a moyen d’en tirer rien davantage que du plomb que m’aviez envoyé toutes les lettres ayant été ruinées par le peu d’intellignece de celui qui l’a nettoyée. Je n’ai encore rencontré le sr Holstenius pour lui montrer la médaille là où il y a ΘΕΑ ΡΩΜΗ. Parmi les miennes j’en ai trouvé deux semblables quant à l’inscription de la tête. L’une ayant une semblable tête armée ; en l’autre est une tête turrite laquelle a pour revers une figure en pied tenant de la gauche un sistre et lettres CΥΝΝΑΔΕΩΝ. L’autre a deux mains en croix, et des épis de blé ; l’inscription n’est lisible. Je n’ai point recouvré parmi les miennes celle qui a la tête coiffée de peau de poisson. Avec la présente je vous envoie vingt huit médailles romaines les unes avec les noms des familles et les autres avec la marque che ( ?) I.S. et de divers points. Je n’en ai encore pu trouver d’autres ; toutes celles que je pourrai trouver semblables ou approchantes à celles desquelles m’avez envoyé les plombs, je ne manquerai vous les faire tenir » (Paris, BnF, Manuscrits, Fr. 9544, f° 192 ; Tamizey de Larroque 1894, lettre XXVIII, p. 564-566).

Bibliothèque nationale de France

References

  1. ^  Tamizey de Larroque, Philippe (1894), Lettres de Peiresc. V. Lettres de Peiresc à Guillemin, à Holstenius, à Menestrier, Paris.