Claude Ménestrier - Nicolas-Claude Fabri de Peiresc - 1629-6-28

From Fina Wiki


Claude Ménestrier - Nicolas-Claude Fabri de Peiresc - 1629-6-28
FINA IDUnique ID of the page  8250
InstitutionName of Institution. Paris, Bibliothèque nationale de France
InventoryInventory number. Fonds français, Ms. 9544, f° 194
AuthorAuthor of the document. Claude Ménestrier
RecipientRecipient of the correspondence. Nicolas-Claude Fabri de Peiresc
Correspondence dateDate when the correspondence was written: day - month - year . June 28, 1629
PlacePlace of publication of the book, composition of the document or institution. Rome 41° 53' 35.95" N, 12° 28' 58.55" E
Associated personsNames of Persons who are mentioned in the annotation. Lelio Pasqualini
LiteratureReference to literature. Tamizey de Larroque 1894, lettre XXXI, p. 574-5751
KeywordNumismatic Keywords  collection numbers, roman republican, coin price, roman market, greek, trajan, lead cast, drawing
LanguageLanguage of the correspondence French
LinkLink to external information, e.g. Wikpedia https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62631048/f590.item.r=Lettres%20de%20Peiresc
Map
Loading map...
Grand documentOriginal passage from the "Grand document".

-Lettre du 28 juin 1629 (de Rome) : « Monsieur, J’ai reçu la vôtre du 10e du présent par laquelle vous me mandez qu’avez reçu par le P. Germain minime les 28 médailles de la République romaine ; depuis j’en ai donné autant à Monsieur de Bonnaire lequel m’a dit les avoir données en mains d’un patron d’une barque fort assurée, étant fort marri de n’avait pu recouvrer choses plus dignes de votre curiosité ; me sentant être votre redevable et obligé, mon intention n’était d’en recevoir aucun remboursement, mais voyant par les vôtres que m’écrivez que me renvoirez ce que je vous envoie si je ne m’en fais rembourser par Monsieur de Bonnaire, puisque telle est votre volonté j’en recevrai ce que j’ai employé aux médailles tant du premier paquet que du second qui sont semblablement 28 ou 30 aucunes desquelles j’ai payé un quart de Jule et telles j’ai payé jusqu’à un Jule, et un Jule et demi, de sorte qu’elles me coûtent jusqu’à trente cinq Jules ; les revendeurs de la place les tenant chères voyant que je les recherchais. Je ne sais si je les aurai trop payé pour être aucunes d’icelles mal conservées. » ; « Avec les pierres j’ai consigné à Monsieur de Bonnaire l’Hadrien duquel m’aviez envoyé le plomb et avec celui-ci une / médaille grecque ayant une tête de province fort grande en conformité d’une petite qu’est auprès de Trajan, lesquelles deux me peuvent coûter autres 5 Jules ; ayant dessiné d’un plomb tiré sur une médaille antique de bronze de feu sr Pasqualino les trois mages avec la cydace ou tiare en tête, je vous en envoie ce dessin. S’il me vient par les mains quelque chose digne de vous, je ne manquerai vous en faire part, me disant à perpétuité, Monsieur, votre plus humble et affectionné serviteur, Cl. Menestrie » (Paris, BnF, Manuscrits, Fr. 9544, f° 194 ; Tamizey de Larroque 1894, lettre XXXI, p. 574-575).

Bibliothèque nationale de France

References

  1. ^  Tamizey de Larroque, Philippe (1894), Lettres de Peiresc. V. Lettres de Peiresc à Guillemin, à Holstenius, à Menestrier, Paris.