Esprit-Marie Cousinéry - Louis-François-Sébastien Fauvel 1794-10-12

From Fina Wiki


Esprit-Marie Cousinéry - Louis-François-Sébastien Fauvel 1794-10-12
FINA IDUnique ID of the page  3103
InstitutionName of Institution. Paris, Bibliothèque nationale de France
InventoryInventory number. Ms. Français 22783, fol. 222-227
AuthorAuthor of the document. Esprit-Marie Cousinéry
RecipientRecipient of the correspondence. Louis-François-Sébastien Fauvel
Correspondence dateDate when the correspondence was written: day - month - year . October 12, 1794
PlacePlace of publication of the book, composition of the document or institution. Izmir 38° 24' 55.22" N, 27° 8' 40.09" E
Associated personsNames of Persons who are mentioned in the annotation. Jean-Jacques Barthélemy
LiteratureReference to literature. Barthélemy 17881, Nicolet-Pierre 1987, p. 211-2122
KeywordNumismatic Keywords  greek, athens, wappenmünzen, goldsmiths, book
LanguageLanguage of the correspondence French
LinkLink to external information, e.g. Wikpedia
Map
Loading map...
Grand documentOriginal passage from the "Grand document".

-Lettre du 12 oct. 1794 : « Vous m’avez enfin envoyé des médailles d’Athènes qui ne sont pas encore publiées ; que je sache vous en trouverez d’autres. Soyez attantif aux médailles qui ont la roue et les têtes d’animaux et d’autres types sur des carrés. J’en avais de très belles qu’un orfèvre d’Athènes m’avait vendues. L’abbé Barthélemy a eu le secret de me les enlever en me contrariant sur l’explication de ces médailles, il a profité de l’avis dans son Anacharsis et comme bien pensez il ne m’a pas fait l’honneur de me nommer. Il fait entendre que ces médailles sont du temps de Périclès. On peut en trouver puisque vous en avez déjà eu deux. Vous en trouverez de plus intéressantes. Les Athéniens avant de se fixer à ce genre de monnaie varièrent beaucoup le type de médailles d’argent, ils commencèrent par les animaux qui donnaient lieu à des chasses ou des héros se distinguaient par leur adresse. Leurs monnaies d’argent prirent enfin un mode qui ne varia plus de sorte qu’après Périclès ce ne fut que sur les médailles de bronze qu’on représenta les événements, les héros et les dieux »… « Caressez, je vous prie, les orfèvres d’Athènes. Il faut que nous découvrions d’autres monnaies à la roue et surtout des médaillons, il y en a avec la partie antérieure d’un chien ou d’un loup de face, il y en a qui représentent la partie antérieure d’un cheval vu de côté, il y en a d’autres qui représentent le masque scénique dont on se servait du temps de Périclès, etc. Vous sentez que de si loin on ne trouve pas souvent des témoins de ce qui se faisait » (Paris, Bibliothèque nationale de France, Ms. Français 22783, fol. 222-227 ; Nicolet-Pierre 1987, p. 211-212).

RemarksRemarks regarding the annotation. (en)
(en)

References

  1. ^  Barthélemy, J.-J. (1788), Voyage du jeune Anacharsis en Grèce, dans le milieu du quatrième siècle avant l'ère vulgaire, 4 vol., chez De Bure l'Aîné. Paris.
  2. ^  Nicolet-Pierre, H. (1987), "Eckhel, Cousinéry et quelques autres", Revue numismatique, 6/29, p. 198-215.