Félix Cary - Claude Picard Duvau - 1730-9-29

From Fina Wiki


Félix Cary - Claude Picard Duvau - 1730-9-29
FINA IDUnique ID of the page  2322
InstitutionName of Institution. Paris, Bibliothèque nationale de France
InventoryInventory number. Ms. Fonds français 15185, f° 114r et v et 115
AuthorAuthor of the document. Félix Cary
RecipientRecipient of the correspondence. Claude Picard Duvau
Correspondence dateDate when the correspondence was written: day - month - year . September 29, 1730
PlacePlace of publication of the book, composition of the document or institution. Marseille 43° 17' 46.21" N, 5° 22' 11.82" E
Associated personsNames of Persons who are mentioned in the annotation. Laurent Gravier, Anselmo Maria Banduri
LiteratureReference to literature. Banduri 17111
KeywordNumismatic Keywords  roman, constantinus, justinianus, price, exchange, tiberius, faustina, drusus, roman republican, trajan, cast
LanguageLanguage of the correspondence French
LinkLink to external information, e.g. Wikpedia https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b9065154d/f117.image.r=15185%20Duvau
Map
Loading map...
Grand documentOriginal passage from the "Grand document".

Lettre du 29 sept. 1730 (de Marseille) : « Je vous félicite de bon cœur, Monsieur, des médailles d’or de ( ?) dont vous avez fait l’acquisition et je suis charmé d’avoir été l’occasion de votre marché, sans y avoir contribué, mais où avoir beaucoup fait d’avoir remis l’envie que j’avais d’avoir ces médailles au plaisir de les voir partir chez vous et au souvenir de vos politesses à mon égard. Mr Gravier m’avait fait le plaisir de m’en accommoder, mais comme il vous avait déjà fait réponse lorsque je lui ai parlé, je ne voulais point profiter de mes avantages et j’espère que vous me tiendrai compte du sacrifice que je vous ai fait, ( ?). Je vous envoie ci-inclus deux médailles d’or une de Justinien et l’autre de Constantin. J’ai acheté la 1ère et quoique vous m’ayez marqué de n’en donner que 16 livres, j’en ai payé 18 livres parce que celui qui l’avait n’a jamais voulu la donner à moins, si elle ne vous convient point vous pouvez me la renvoyer et si vous la retenez, ce sera à compte de ce que je vous dois que j’espère vous payer en médailles / d’or suivant les occasions que j’aurai d’en acheter et ( ?) que vous aurez la bonté de marquer au dos de mon billet les ( ?)tions que j’y ferai de temps en temps. Le Constantin en dem( ?) suite ainsi je serai très aise de remplir la lacune que ce départ y laisse, et vous me ferez plaisir de m’envoyer encore quelques-unes des médailles que je vous marquerez après et que je choisis dans vos doubles : Tibère vs un quadrige /Néron vs Vesta Templum/ Domitien vs COS. V. un Sarmate à genoux / Faustine M. voilée vs Aeternitas / Faustine f. vs Concordia. Ces cinq médailles sont les seules de votre note qui me manquent en ne comptant pas celles que je crois moulées comme le ( ?) de M. Gravier, la , la ( ?). Je recevrai pour moi avec la Constance celle de ces 5 que vous voudrez m’envoyer ; si celle que je me destinais vous paraît valoir mieux que ma ( ?) je vous prie de vous souvenir que la Drusus que vous m’avez donné pour mon Artémis ( ?) n’en ( ?) beau et que / je l’estime moins que la médaille qu’il vous a procuré. J’ai dit à mon ami que vous ne voulez donc vos médailles consulaires que pour un prix en or et qu’il tâche bien avoir quelqu’une, ainsi ces médailles sont toujours ( ?) jusqu’à nouvel ordre de sa part ou de la vôtre. J’ai dans mon bas empire en or un Romanus Diogenes, c’est celui qu’en a la planche de la 748e page du P. Bandury (sic !), vol. 2e, N° 2 à quelques différences près. Si cette médaille vous fait plaisir quoique je ne l’ai pas double, je m’en désaisirai volontiers en votre faveur, mais il faudra que vous ayez la bonté de m’accomoder pour cela d’un de vos médaillons d’argent, celui de Trajan avec les 4 enseignes militaires n’a rien d’extraordinaire, si vous vouliez avoir la bonté de me l’envoyer, je vous enverrai en réponse mon Romanus qui est très bien conservé. J’ai l’honneur … » (Paris, BnF, Manuscrits Français 15185, f° 114r et v et 115 [en ligne sur Gallica]).

Bibliothèque nationale de France

References

  1. ^  Banduri, Anselmo (1711), Imperium orientale sive antiquitates constantinopolitae, Jean-Baptiste Coignard. Paris.