Ferdinando Galiani - Joseph Pellerin - 1770-7-28

From Fina Wiki


Ferdinando Galiani - Joseph Pellerin - 1770-7-28
FINA IDUnique ID of the page  5491
InstitutionName of Institution. Paris, Bibliothèque nationale de France
InventoryInventory number. NAF Ms. 1074, f° 14
AuthorAuthor of the document. Ferdinando Galiani
RecipientRecipient of the correspondence. Joseph Pellerin
Correspondence dateDate when the correspondence was written: day - month - year . July 28, 1770
PlacePlace of publication of the book, composition of the document or institution. Naples 40° 50' 9.35" N, 14° 14' 55.61" E
Associated personsNames of Persons who are mentioned in the annotation. Mattia Zarrillo, Abraham Michelet d'Ennery, Dominique Magnan, Pietro Morosini
LiteratureReference to literature.
KeywordNumismatic Keywords  roman, price, greek, poseidonia, paestum, venise, canosa
LanguageLanguage of the correspondence French
LinkLink to external information, e.g. Wikpedia https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b53084153v/f36.image
Map
Loading map...
Grand documentOriginal passage from the "Grand document".

-Lettre du 28 juillet 1770 (de Naples) : « Votre lettre, Monsieur, du 9 est écrite d’une écriture aussi belle, aussi lisible qu’on puisse le souhaiter. Votre vue va donc bien malgré vos plaintes, et peut-être mieux que la mienne, qui va très mal. Je n’ai pas le temps ce soir de vous écrire aussi longuement que je souhaiterais, mais je ne veux pas tarder à vous donner de m’assortir des médailles du bas empire. De mon côté, je cherche aussi quelque chose d’excellent à vous procurer, mais on demande toujours de(s) prix fous et votre (collection ?) en est cause. Il suffit qu’on sache qu’une médaille manque à votre collection pour qu’elle soit hors de prix. Voici une note de trois médailles que l’abbé Zarillo a en vue. On voudrait savoir les prix que vous les pousseriez, car les prétensions sont énormes. J’ai en vue aussi une médaille unique de Posidonia avec la légende grecque, et une légende étrusque tout à côté. J’en ai offert 36 livres à Mr le Duc d’Acquavella qui la possède. Il n’a pas encore consenti, mais je n’en dérogerai pas. Je vous en donnerai la description un autre soir. Je n’ai vu qu’une fois le Père Magnan. Je le crois parti. Je pense qu’il faut( ?) beaucoup sur les acquisitions de Mr d’Enneri, à moins qu’il n’ait acheté, ou pillé les museum Tiepolo, ou Pirani, ou Morosini à Venise. Je désespère d’avoir la médaille de Canosas, puisqu’on ne veut pas même me la laisser voir. Conservez-moi votre amitié et croyez moi toujours votre très humble et obéissant serviteur. Galiani » (Paris, BnF, Fonds français, n. acq. 1074, Correspondance numismatique de Joseph Pellerin, f° 14).

Nouvelles acquisitions françaises

Bibliothèque nationale de France