Ferdinando Galiani - Louise d'Epinay - 1772-6-9

From Fina Wiki


Ferdinando Galiani - Louise d'Epinay - 1772-6-9
FINA IDUnique ID of the page  5472
InstitutionName of Institution.
InventoryInventory number.
AuthorAuthor of the document. Ferdinando Galiani
RecipientRecipient of the correspondence. Louise d'Epinay
Correspondence dateDate when the correspondence was written: day - month - year . June 19, 1772
PlacePlace of publication of the book, composition of the document or institution. Naples 40° 50' 9.35" N, 14° 14' 55.61" E
Associated personsNames of Persons who are mentioned in the annotation. Joseph Pellerin, Charles Philippe Simon de Montboissier-Beaufort-Canillac
LiteratureReference to literature. Sérieys 1818, p. 329-3301
KeywordNumismatic Keywords  price, health
LanguageLanguage of the correspondence French
LinkLink to external information, e.g. Wikpedia https://books.google.be/books?id=0mBSAAAAcAAJ&pg=PA330&lpg=PA330&dq=%22Montboissier%22+ferdinando+galiani&source=bl&ots=sJNtEN3XaB&sig=ACfU3U1uFAdJcnl1l0cS1sHpq3wNPgHOgQ&hl=fr&sa=X&ved=2ahUKEwiizKOWm-LmAhUBNOwKHZxSBRYQ6AEwAnoECAUQAQ#v=onepage&q&f=false
Map
Loading map...
Grand documentOriginal passage from the "Grand document".

-Lettre du 19 juin 1772 (de Naples) : « Sachez qu’il y a six mois que j’avais acheté quelques médailles d’argent et d’or pour M. Pellerin; elles m’avaient coûté 138 liv. J’en écrivis au mois de décembre à M. Pellerin, qui ne me répondit pas. Cependant je donnai le paquet de ces médailles à M. le vicomte de Montboissier, lorsqu’il partit d’ici, et j’écrivis encore à M. Pellerin : point de réponse. Montboissier arriva à Paris au 20 avril, il m’écrivit qu’il avait trouvé un autre acheteur de mes médailles, si je voulais les donner. Je crus devoir lui répondre qu’il fallait les offrir, avant tout à M. Pellerin; et que s’il ne s’en souciait pas, j’aurais volontiers cédé les médailles à son ami. J’écrivis pour la troisième fois à M. Pellerin. Point de réponse de lui ni de M. de Montboissier, depuis un mois que je l’attends. Je crains que M. Pellerin ne soit ou mort ou bien malade pour être resté six mois sans répondre à trois de mes lettres. Je crains que Montboissier soit à son régiment, et surtout je crains d’avoir perdu les médailles et l’argent. Je me recommande à vous ; il n’est question que de recouvrer l’argent, car je voudrais bien vendre les médailles, qui n’appartiennent pas à ma collection. Si vous réussissez à recouvrer l’argent, remettez les 138 liv. à M. le marquis de Carraccioli, ou à M. de Fuentes, qui pourront m’en faire payer le montant ici par leurs correspondans, et, nota bene, je suis toujours un peu pressé en fait d’argent. Cette affaire me tient fort à coeur, comme vous pouvez croire, et je voudrais recouvrer mon argent. » (Sérieys 1818, p. 329-330).

References

  1. ^  Sérieys, A. (1818), Lettre de l’éditeur de la correspondance complète de l’abbé Galiani à l’éditeur de cette correspondance incomplète, Paris.-Sirmond, J. (1728), Opera varia…, 5 vol., Venice.