François Hemsterhuis - Adelheid Amalia von Schmettau - 1780-8-10

From Fina Wiki


François Hemsterhuis - Adelheid Amalia von Schmettau - 1780-8-10
FINA IDUnique ID of the page  8784
InstitutionName of Institution. The Hague, Koninklijke Bibliotheek
InventoryInventory number. 132 F 1
AuthorAuthor of the document. François Hemsterhuis
RecipientRecipient of the correspondence. Adelheid Amalia von Schmettau
Correspondence dateDate when the correspondence was written: day - month - year . August 10, 1780
PlacePlace of publication of the book, composition of the document or institution. The Hague 52° 4' 29.82" N, 4° 16' 10.85" E
Associated personsNames of Persons who are mentioned in the annotation. Anne-Claude de Caylus, Alfonso Miliotti
LiteratureReference to literature. Caylus s.d.1, Sluis 2011b, lettre 3/60, p. 1462
KeywordNumismatic Keywords  gems, collection numbers
LanguageLanguage of the correspondence French
LinkLink to external information, e.g. Wikpedia https://www.rug.nl/library/heritage/hemsterhuis/brieven
Map
Loading map...
Grand documentOriginal passage from the "Grand document".

-Lettre du 10 août 1780 (de Den Haag) : « Hier j’ai eu Mr. van Hoorn d’Amsterdam pour toute la journée. Il est très riche et a voiagé avec quelque goût à ce qu’il me paroit. Il a une rage pour les pierres gravées. Il en avoit une collection de plus de 400 qui etoient parfaitement arrangées. Il en avoit plusieurs persanes, egyptiennes et hetrusques, qui n’etoient guère belles pour le travail comme vous jugez, mais très curieuses pour elucider la mythologie etc. Je crois que j’en tirerois un meilleur parti que lui. Pour le reste il avoit beaucoup de gravures d’artistes modernes et quelques unes très belles. Mais enfin dans toute cette collection il n’y avoit que deux pierres antiques que je voudrois, et que j’ai senti. L’une est le camée de Caylus où un poëte fait reciter son rôle à un acteur, et l’autre gravure en creux d’Anesas, representant une Leda. Ces deux pierres je ne les perdrai pas de vue. J’ai etudié deja mon homme. J’ai des nouvelles de Milliotti, qui se flatte de venir me montrer le superbe camée d’Oreste ». (Koninklijke Bibliotheek Den Haag, 132 F 1 ; Sluis 2011b, lettre 3/60, p. 146).

References

  1. ^  Caylus, Anne-Claude de (s.d. 1775?), Recueil de Trois cent Têtes et Sujets de composition gravés par Mr le Comte de Caylus, d'après les pierres gravées antiques du Cabinet du Roi, Paris, Basan.
  2. ^  Sluis, Jacob van (2011), François Hemsterhuis. Ma toute chère Diotime. Lettres à la princesse de Gallitzin, 1780-1782, Hemsterhusiana, volume 3, Berltsum - Van Sluis