Gisbert Cuper - Antoine Galland - 1708-2-6

From Fina Wiki


Gisbert Cuper - Antoine Galland - 1708-2-6
FINA IDUnique ID of the page  3484
InstitutionName of Institution.
InventoryInventory number.
AuthorAuthor of the document. Gisbert Cuper
RecipientRecipient of the correspondence. Antoine Galland
Correspondence dateDate when the correspondence was written: day - month - year . February 6, 1708
PlacePlace of publication of the book, composition of the document or institution. Deventer 52° 14' 57.37" N, 6° 10' 34.07" E
Associated personsNames of Persons who are mentioned in the annotation. Anselmo Maria Banduri, Nicolas-Joseph Foucault, Jean Mabillon, Jean Foy-Vaillant
LiteratureReference to literature. Abdel-Halim 1964, p. 550-552, n° CCLIV1
KeywordNumismatic Keywords  berenice, titus, cleopatra, roman, arab, tarentum, geta, hadrian
LanguageLanguage of the correspondence French
LinkLink to external information, e.g. Wikpedia
Map
Loading map...
Grand documentOriginal passage from the "Grand document".

-Lettre du 6 févr. 1708 (de Deventer) :« J’ai reçu votre letre du 6me du mois passé, celle de Dom Anselmo Banduri, votre discours sur la médalle de Cléopâtre, sa défense, et enfin le dessin de cet admirable tombeau, qui est à cette heure entre les mains de l’illustre M. Foucault. Je vous suis, croyez-moi, infiniment obligé de ce régal, et j’ai pris en lisant une partie et en regardant l’autre un très grand plaisir » ; « J’ai lu avec beaucoup d’attention votre discours où vous tâchez de prouver que Bérénice, qui était bien avant dans les bonnes grâces de l’empereur Tite, a été appelée aussi Cléopâtre […] » ; « Je vous suis fort obligé de la copie de la médaille arabe, et de celle de Tarente. Mais le mal est que je ne puis rien presque comprendre à la dernière […]. La mort du savant Père Mabillon me donne un vrai chagrin. Je l’ai toujours estimé comme un des plus grands savants hommes de l’Europe, et un grandisime ornement de son ordre, à qui nous devons de si bons livres » [difficulté à propos d’une médaille de Géta, « qui a pour revers une Victoire avec une légende de : VICT. DD. NN. COL. ANTIOCII. S.C. » ; légendes énigmatiques de certaines médailles de l’empereur Hadrien ; autres difficultés touchant plusieurs médailles publiées par Vaillant] (Abdel Halim, p. 550-552, n° CCLIV).

References

  1. ^  Abdel-Halim, M. (1964), Antoine Galland, sa vie et son œuvre, Paris.