Gisbert Cuper - Antoine Galland - 1708-9-11

From Fina Wiki


Gisbert Cuper - Antoine Galland - 1708-9-11
FINA IDUnique ID of the page  3499
InstitutionName of Institution.
InventoryInventory number.
AuthorAuthor of the document. Gisbert Cuper
RecipientRecipient of the correspondence. Antoine Galland
Correspondence dateDate when the correspondence was written: day - month - year . September 11, 1708
PlacePlace of publication of the book, composition of the document or institution. Deventer 52° 14' 57.37" N, 6° 10' 34.07" E
Associated personsNames of Persons who are mentioned in the annotation. Jean-Paul Bignon, Jean Le Clerc, Nicolas-Joseph Foucault, Gottfried Wilhelm Leibniz, Jean Hardouin, Mathurin Veissière de la Croze
LiteratureReference to literature. Abdel-Halim 1964, p. 569-570, n° CCXLV1
KeywordNumismatic Keywords  greek, levant, alep, errors
LanguageLanguage of the correspondence French, Latin
LinkLink to external information, e.g. Wikpedia https://books.google.be/books?id= WMWKhQIDFIC&pg=PA198&dq=Croze+Vindiciae+veterum+auctorum+contra+Harduinum&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwi1zcqMzrLkAhUOjqQKHZSXCsYQ6AEIKTAA#v=onepage&q=Croze%20Vindiciae%20veterum%20auctorum%20contra%20Harduinum&f=false
Map
Loading map...
Grand documentOriginal passage from the "Grand document".

-Lettre du 11 sept. 1708 (de Deventer) : « Vous avez sans doute reçu par les mains de Mr. Bignon la lettre que je vous ai écrite le premier du mois passé, et vous en aurez appris ce que Mr. Le Clerc me mandait touchant le cabinet de Mr. Foucault. J’ai reçu depuis aussi les considérations de Mr. de Leibnitz, qui en parle ainsi : « Malam gratiam init a proefactis aerario, qui talia emenda pincipibus suggerit : ego tamen par amicos inquirere non omissam. Vellem enim non dissipari hunc thesaurum, et viciniore nobis esse. Sed ante omnia necessarium erit ut quanti aestimantur constet ea enim prima quaestio erit, velim responderi, ne deterreantur, si qui sint maces”; vous en voyez, Mr., ce qu’il désire, et si vous me faites part de l’intention de Mr. Foucaut, je ne manquerai pas de la communiquer à Mr. de Leibnitz. J’ai eu, il y a peut-être dix ans, une médaille qui m’a donné bien de la peine. Elle est de bronze et de moyenne grandeur, d’une toute autre façon que les romaines et les grecques […]. J’ai reçu aussi d’Alep une trentaine de médailles la plupart grecques […]. Monsieur de La Croze a publié ses Vindiciae veterum auctorum contra P. Harduinum, et je suis tout-à-fait persuadé qu’il a bouleversé tout le fondement sur qui ce savant Jésuite a bâti son système, et tant d’extravagance. L’auteur m’a fait l’honneur de me les dédier, dont je lui suis fort obligé, car bonum est lauda laudato viro, et je ne doute point que ce livre se trouve déjà à Paris, étant imprimé à Rotterdam chez Mr. Leers » (Abdel Halim, p. 569-570, n° CCXLV).

References

  1. ^  Abdel-Halim, M. (1964), Antoine Galland, sa vie et son œuvre, Paris.