Gisbert Cuper - Antoine Galland - 1709-1-12

From Fina Wiki


Gisbert Cuper - Antoine Galland - 1709-1-12
FINA IDUnique ID of the page  3511
InstitutionName of Institution.
InventoryInventory number.
AuthorAuthor of the document. Gisbert Cuper
RecipientRecipient of the correspondence. Antoine Galland
Correspondence dateDate when the correspondence was written: day - month - year . January 12, 1709
PlacePlace of publication of the book, composition of the document or institution. Deventer 52° 14' 57.37" N, 6° 10' 34.07" E
Associated personsNames of Persons who are mentioned in the annotation. Domenico Silvio Passionei, Jean Hardouin, Enrico Noris, Jean Foy-Vaillant, Jean-Paul Bignon, Adriaan Reland, Frederik Rostgaard, Gilbert Burnet, Mathurin Veyssière de la Croze
LiteratureReference to literature. Reland 17041, Abdel-Halim 1964, p. 583-586, n° CCLXXII2
KeywordNumismatic Keywords  library, cabinet, chalcedon, asia minor, catalogue, bookseller, greek, nicaea
LanguageLanguage of the correspondence French
LinkLink to external information, e.g. Wikpedia
Map
Loading map...
Grand documentOriginal passage from the "Grand document".

-Lettre du 12 jan. 1709 (de Deventer) : « Je m’en vais répondre à vos trois lettres, nonobstant le grandissime froid, par qui, presqu’auprès d’un bon feu, l’encre, la plume, les mains, sont gelées. C’est ici comme une Nova Zembla, et tout le monde en est incommodé » ; « M. l’Abbé Passioniei est ici. Oui, Monsieur, cet illustre personnage m’a fait l’honneur de me venir voir ; même il a logé par 10 jours dans ma maison, décembre passé. Nous nous sommes bien divertis, et notre conversation a roulé sur les antiquités et sur les nouveautés des jours entiers et une grande partie des nuits. Je suis charmé des mérites, du savoir, et des honnêtetés de Mr. Passionei ; et j’ose promettre qu’il est tout-à-fait satisfait de ma conduite et de mon humeur. Il a vu ma bibliothèque, mes mss, mes médailles, et il y en avait qui lui plaisaient extrêmement. Vous avez été, Mr., un grand sujet de conversation, comme aussi les autres illustres savants de Paris, dont je ne ferai pas le dénombrement » [figures représentées sur les médailles de Chalcédoine] « Mr. de Lormes ne m’a pas envoyé la Réponse à la plaisante protestation du Père Hardouin dont je m’étonne. L’ouvrage du cardinal Noris contre le même père se doit imprimer à Amsterdam, et même être fini si mes amis ne m’amusent pas. Je souhaite fort voir la défense de M. Vaillant. Mr. l’Abbé Bignon me mande que Mr. l’Abbé de Longuerue a fait plusieurs dissertations contre le livre de feu Son Eminence De Epochis » [réflexions sur la médaille de Mytilène représentant Théophraste ; sur une médaille de Smyrne représentant Homère] « Mr. Reland me mande depuis peu que ses Dissertations se rimpriment avec ce qu’il a publié De Nummis Samaritorum, et qu’il va publier un livre arabe dont le titre est Enchiridion Studiosi, avec ses notes et la version de Mr. Rostgardus, savant danois, qui le lui a envoyé » ; « Me voilà venu à votre troisième lettre, écrite au 24 de décembre ; et pour vous suivre pas à pas, j’ai communiqué à Mr. l’évêque de Salisbury ce que vous m’avez communiqué du cabinet de Mr. Foucault. L’abbé Passionei en sera porteur, et je l’ai recommandé à cet illustre et savant prélat. Il est encore à Amsterdam, et il est en doute s’il pourrait passer en Angleterre, à cause que son oncle est fort indisposé ; et il se pourrait faire qu’il serait obligé de se rendre auprès de lui. J’admire votre patience et votre diligence d’avoir fait le catalogue des médailles de Mr. le marquis Foucault en 4 volumes in-folio, et je suis bien assuré qu’il sera tout-à-fait exact, et qu’aucun antiquaire ne saurait s’en acquitter si bien comme vous. Je crois facilement que les libraires sont difficiles à entreprendre un si grand ouvrage. Mais si Mr. Foucault voudrait faire publier celui des grecques et y joindre quelques échantillons des latines, je suis persuadé qu’il ferait bien, et beaucoup de plaisir aux savants, principalement à ceux qui sont auprès des princes, qui pourraient avoir l’envie à acheter ce cabinet. Je m’étonne que les Vindiciae de Mr. de La Croze ne soient pas encore à Paris ; Mr. Leers, de Rotterdam, qui va quitter l’imprimerie et la boutique, en est l’imprimeur, et je m’imagine que ce livre y sera à cette heure » [explication d’une médaille de Nicée] (Abdel Halim, p. 583-586, n° CCLXXII).

References

  1. ^  Reland, Adriaan (1704), Dissertatio altera de Inscriptione Nummorum quorundam Samaritanorum, Utrecht: Thomas Appels.
  2. ^  Abdel-Halim, M. (1964), Antoine Galland, sa vie et son œuvre, Paris.