Gisbert Cuper - Claude Nicaise - 1694-8-18

From Fina Wiki


Gisbert Cuper - Claude Nicaise - 1694-8-18
FINA IDUnique ID of the page  4234
InstitutionName of Institution.
InventoryInventory number.
AuthorAuthor of the document. Gisbert Cuper
RecipientRecipient of the correspondence. Claude Nicaise
Correspondence dateDate when the correspondence was written: day - month - year . August 18, 1694
PlacePlace of publication of the book, composition of the document or institution. Deventer 52° 14' 57.37" N, 6° 10' 34.07" E
Associated personsNames of Persons who are mentioned in the annotation. Enrico Noris
LiteratureReference to literature. Noris 16911, Cuper 1743, IV, p. 4372, Caillemer 1885, Lettre n° 71, p. 245-2463
KeywordNumismatic Keywords  levant, alep, greek, philip ii philadelphus, seleucids, roman, macrinus
LanguageLanguage of the correspondence French
LinkLink to external information, e.g. Wikpedia https://books.google.be/books?id=YfS7N-XEdWkC&pg=PA603&dq=1743+Cuper+lettres&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwi0vbiN0M kAhXRAWMBHdfJCBAQ6AEIQzAE#v=onepage&q=1743%20Cuper%20lettres&f=false
Map
Loading map...
Grand documentOriginal passage from the "Grand document".

-Lettre du 18 août 1694 (de Deventer) : « il faut que je vous dise que j’ai reçu d’Alep une quarantaine de médailles, la plupart de bronze, et cinq ou six d’argent. Il y en a qui méritent la curiosité des antiquaires, et qui à ce que j’en puis juger sont très rares. Un Philippe d’argent vous charmerait sans doute, tant il est bien conservé. Ce n’est pas pourtant l’empereur romain de ce nom, ni le père d’Alexandre le Grand, mais un des successeurs de Séleucus. Car l’on voit d’un côté une tête environnée d’un diadème, où le roi Philippe ; de l’autre un Jupiter assis, tenant de la main gauche un sceptre, et de la droite une victoire, qui élève ses mains chargées de deux flambeaux, ou de quelque autre chose en haut vers la foudre, et la légende porte : . Il ya a une autre médaille de l’empereur Macrinus, qui a pour revers, , et une déesse, dont la robe est ouverte par devant, les pieds et le ventre nus, deux lions, à ce qu’il me semble des deux côtés, entre la robe ouverte et les pieds. Une petite figure à demi-corps derrière la chaise, où la déesse est assise, élévant de sa main gauche une crosse, ou pedum pastorale ; et je crois qu’il y a eu une semblable figure de l’autre côté de la déesse, tout de même comme on les voit dans une autre médaille du même peuple publiée par l’illustre père Noris, à lapage 133, de ses savantes Epoques » (Cuper 1743, IV, p. 437 ; Caillemer 1885, Lettre n° 71, p. 245-246).

References

  1. ^  Noris, Enrico (1691), Annus et epochae syromacedonum: expositae in vetustis urbium Syriae nummis praesertim Mediceis expositae, Florence
  2. ^  Cuper, G. (1743), Lettres de Critique, de Litterature, d ́Histoire, etc, ecrites a divers savans de l’Europe, Amsterdam.
  3. ^  Caillemer, E. (1885), "L’abbé Nicaise et sa correspondance", Mémoires de l’Académie des Sciences, Belles-Lettres et Arts de Lyon, 21, XXIV + 297 p.