Gisbert Cuper - Jacques Basnage de Beauval - 1707-5-10

From Fina Wiki


Gisbert Cuper - Jacques Basnage de Beauval - 1707-5-10
FINA IDUnique ID of the page  3181
InstitutionName of Institution.
InventoryInventory number.
AuthorAuthor of the document. Gisbert Cuper
RecipientRecipient of the correspondence. Jacques Basnage de Beauval
Correspondence dateDate when the correspondence was written: day - month - year . May 10, 1707
PlacePlace of publication of the book, composition of the document or institution. Deventer 52° 14' 57.37" N, 6° 10' 34.07" E
Associated personsNames of Persons who are mentioned in the annotation. Jean Hardouin, Enrico Noris
LiteratureReference to literature. Hardouin 16931, Cuper 1743, II, p. 392-42
KeywordNumismatic Keywords  roman, augustus, tiberius, edessa, roman provincial, caligula, forgeries, book
LanguageLanguage of the correspondence French
LinkLink to external information, e.g. Wikpedia
Map
Loading map...
Grand documentOriginal passage from the "Grand document".

-Lettre du 10 mai 1707 (de Deventer) : reprend Basnage de Beauval sur une série de points parus dans son Histoire et religion des Juifs depuis Jésus-Christ jusqu’à présent : « Tome I, p. 73 : Vous parlez d’une médaille, où Philon déclare qu’il honore Hérode le Tétrarque… mais c’est une inscription et non une médaille, comme il paraît clairement par le livre du père Hardouin De Nummis Herod. à la page 40 de l’édition de Paris. Pag. 93. Vous dîtes que la Galilée ne se trouve point dans ses médailles, comme dans celles du père ; mais je n’y ai jamais lu ce nom, et je vous prie de vouloir m’apprendre, par qui ont été publiées les médailles où le mot Galilea se trouve. Pag. 207. Tibère n’est pas mis au rang des dieux par la ville d’Edesse, c’est Auguste, qui est appellé Divus Augustus, dont la tête se voit aussi sur la médaille, comme l’a remarqué le cardinal Noris, et vous verrez par là que ce que vous en dites pag. 210 et 211ne peut avoir lieu. Pag. 376. La médaille où on lit, MVNICIP. ITALIEN. BAET. Ne peut être d’Hadrien, à cause que les villes d’Espagne n’ont point battu de la monnaie en l’honneur des empereurs après Caligula ; les médailles à quelques-uns des empereurs suivants, sont fausses, ou mal copiées, ou battues à Rome » ;» P.S. … L’on me mande de Paris, que le Père Hardouin fait imprimer à Rotterdam deux volumes de dissertation sur les médailles. Je vous prie de me faire savoir si cela est vrai, et sur quelles médailles ce père nous donnera ses considérations, ou ses visions, s’il suit son chemin ordinaire » (Cuper 1743, II, p. 392-4).

References

  1. ^  Hardouin, J. (1693), Chronologiae ex nummis antiquis reslilulae. Prolusio de nummis Herodiadum, Apud Joannem Anisson. Paris.
  2. ^  Cuper, G. (1743), Lettres de Critique, de Litterature, d ́Histoire, etc, ecrites a divers savans de l’Europe, Amsterdam.