Gisbert Cuper - Jean Le Clerc - 1708-9-4

From Fina Wiki


Gisbert Cuper - Jean Le Clerc - 1708-9-4
FINA IDUnique ID of the page  3944
InstitutionName of Institution. The Hague, Koninklijke Bibliotheek
InventoryInventory number. KB, 72 G 17, f° 62-67
AuthorAuthor of the document. Gisbert Cuper
RecipientRecipient of the correspondence. Jean Le Clerc
Correspondence dateDate when the correspondence was written: day - month - year . September 4, 1708
PlacePlace of publication of the book, composition of the document or institution. Deventer 52° 14' 57.37" N, 6° 10' 34.07" E
Associated personsNames of Persons who are mentioned in the annotation. Jean Hardouin, Louis XIV of France, Jacques Bary
LiteratureReference to literature. Grazia - Sina 1987-1997, III, lettre n° 462, p. 152-153.1
KeywordNumismatic Keywords  greek, alep, levant, copies, amisos, pontus, asia minor, roman
LanguageLanguage of the correspondence French
LinkLink to external information, e.g. Wikpedia https://books.google.be/books?id=YfS7N-XEdWkC&pg=PA603&dq=gisbert+cuper+1743+lettres+litt%C3%A9raire&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwiv bygqLrkAhUSJFAKHQ7kAgQQ6AEIKTAA#v=onepage&q&f=false
Map
Loading map...
Grand documentOriginal passage from the "Grand document".

-Lettre du 4 septembre 1708 (de Deventer) : « Je suis bien fâché que vos savantes occupations ne vous permettent pas de venir ici, venisses profecto mihi acceptissimus, et je ne doute point que vous vous seriez bien diverti en voyant les raretés, dont j’ai une petite collection. Elles se sont augmentées par une trentaine de médailles grecques, qui me sont venues d’Aleppo, parmi lesquelles il y en a des singulières ; j’ai aussi reçu des copies des médailles les plus rares et singulières, que je ne crois pas être même dans le cabinet du roi parce que le père Hardouin n’en fait aucune mention, ce qu’il aurait fait sans doute, si de semblables y étaient gardées. J’ai une de ces rarissimes médailles mais je ne l’ai pas puis entendre qu’après avoir vu ces copies ; la légende en était presqu’effacée, quoique je voie, à cette heure fort distinctement les traces. C’est, Monsieur, une médaille de la ville d’Amisus, il y a d’un côté une tête de femme à casque, de l’autre une femme debout sur un tribunal tenant de sa main droite un couteau, de sa gauche une tête d’homme, dont le truncus ou le corps est étendu à ses pieds, avec la légende AMICOU ; voilà, Mr. une belle énigme pour les antiquaires ; pour moi je ne savais rien de cette histoire, et je vous aurais mille obligations, si vous me la pouviez apprendre. La médaille est très bien conservée, exceptée la légende, et elle est d’une toute autre façon, que les autres grecques ; et vous prendriez du plaisir à la voir » ; « Monsieur de Bary nobis mortuus est ; je m’étonne plus que je ne saurais vous dire, d’un si grand changement, et il n’y a pas moyen de le faire parler. Je lui ai écrit trois ou quatre lettres, mais point de nouvelles, point de réponses […] et il n’y a rien à faire que d’avoir patience, la meilleure vertu du monde, et qui a méritée pour cela d’être mise sur les médailles d’un empereur romain » (Den Haag, KB, 72 G 17, f° 62-67 ; Jean Le Clerc, Epistolario, III, lettre n° 462, p. 152-3).

References

  1. ^  Grazia, Maria and Mario Sina (eds.) (1987), Jean Le Clerc, Epistolario, 1 (1679-1689), Florence.