Gisbert Cuper - Mathurin Veyssière de La Croze - 1711-4-27

From Fina Wiki


Gisbert Cuper - Mathurin Veyssière de La Croze - 1711-4-27
FINA IDUnique ID of the page  3833
InstitutionName of Institution.
InventoryInventory number.
AuthorAuthor of the document. Gisbert Cuper
RecipientRecipient of the correspondence. Mathurin Veyssière de la Croze
Correspondence dateDate when the correspondence was written: day - month - year . April 27, 1711
PlacePlace of publication of the book, composition of the document or institution. Deventer (Oxen) 52° 14' 57.37" N, 6° 10' 34.07" E
Associated personsNames of Persons who are mentioned in the annotation. Johann Carl Schott, Ezechiel Spanheim, Johannes Saubert
LiteratureReference to literature. Cuper 1743, XXVIII, p. 92-931
KeywordNumismatic Keywords  forgeries, albinus, paduan, lepidus, library
LanguageLanguage of the correspondence French
LinkLink to external information, e.g. Wikpedia https://books.google.be/books?id=YfS7N-XEdWkC&pg=PA603&dq=gisbert+cuper+1743+lettres+litt%C3%A9raire&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwiv bygqLrkAhUSJFAKHQ7kAgQQ6AEIKTAA#v=onepage&q&f=false
Map
Loading map...
Grand documentOriginal passage from the "Grand document".

-Lettre du 26 avril 1711 (d’Oxen) : « Il se peut faire que la médaille de Clodius Albinus est contrefaite, et qu’on doit lire sur une autre PROCILIA pour PORCILIA ; mais je n’ose rien décider sans avoir vu ces pièces, quoique le SEMPER AVGVSTVS me le fasse croire. Ne pressez pas Mr. Schott de vouloir ôter ma bévue de son recueil, où il traitera des médailles padouanes. Je l’ai faite étant fort jeune, quand je n’avais presqu’aucune connaissance de cette science, et je voyais que le savant Mr. Saubertus l’adoptait. J’ai même corrigé cette faute aussitôt que l’illustre Mr. de Spanheim eût la bonté de m’en avertir, et je parle ainsi dans mes observations augmentées et retouchées, qui peut-être verront le jour dans quelque temps. ‘Licetque antea ex Iphigeniae ut et alio nummo nonnulla docuerim, ea tamen omnia addere non placet, cum ab illustrissimo viro, antiquitatumque eruditissimo censore, ex Spanheimo, cui facile fidem habeo, literis humanissimis edoctus sim, hosce nummos supposititios, esse, non secus ac alios, qui Didonis, Helenae, Priami, Agamemnonis, Menelai ac similum heroum nomina, vultus aut facta quaedam singularia praeserunt’. J’en laisse Mr. Scott le maître, et il m’est presque indifférent s’il ôte ou s’il laisse sa miniatura cera ; mais j’espère qu’il sera assez obligeant pour y vouloir ajouter la dite rétractation, si ce n’est pas à ma considération, au moins à celle de feu son Excellence Mr. Le baron de Spanheim, et s’il ne trouve pas cela bon, il peut en user à son plaisir, et je ne laisserai pas d’estimer son application à l’étude numismatique, s’il m’est permis de m’exprimer ainsi. Votre conjecture de trois triumvirs ne me déplaît pas, et elle serait tout-à-fait probable si la tête de Lepidus s’y voyait aussi ; mais cette omission m’en fait douter, et je puis dire que cette médaille est remarquable parce que le nom d’Antonius ne s’y trouve pas, quoique sa tête y soit. Si j’étais à Deventer, je feuilleterais mes livres de médailles pour apprendre s’il n’y en aurait point de semblables ; mais pour cette heure, je vous prie de vouloir être content hoc Catone » (Cuper 1743, XXVIII, p. 92-93).

References

  1. ^  Cuper, G. (1743), Lettres de Critique, de Litterature, d ́Histoire, etc, ecrites a divers savans de l’Europe, Amsterdam.