Gisbert Cuper - Mathurin Veyssière de La Croze - 1716-8-13

From Fina Wiki


Gisbert Cuper - Mathurin Veyssière de La Croze - 1716-8-13
FINA IDUnique ID of the page  3903
InstitutionName of Institution.
InventoryInventory number.
AuthorAuthor of the document. Gisbert Cuper
RecipientRecipient of the correspondence. Mathurin Veyssière de la Croze
Correspondence dateDate when the correspondence was written: day - month - year . August 13, 1716
PlacePlace of publication of the book, composition of the document or institution. Deventer 52° 14' 57.37" N, 6° 10' 34.07" E
Associated personsNames of Persons who are mentioned in the annotation. Johann Carl Schott, Louis XV of France, Jean-Paul Bignon
LiteratureReference to literature. Cuper 17191, Cuper 1743, LIV, p. 185-72
KeywordNumismatic Keywords  copies, jewellery, roman, correspondence
LanguageLanguage of the correspondence French
LinkLink to external information, e.g. Wikpedia https://books.google.be/books?id=YfS7N-XEdWkC&pg=PA603&dq=gisbert+cuper+1743+lettres+litt%C3%A9raire&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwiv bygqLrkAhUSJFAKHQ7kAgQQ6AEIKTAA#v=onepage&q&f=false
Map
Loading map...
Grand documentOriginal passage from the "Grand document".

-Lettre du 13 août 1716 (de Deventer) : à propos d’une monnaie conservée à Strasbourg et dont Cuper parle dans ses Eléphants, p. 185 : « J’ai lu avec beaucoup d’attention ce qu’il vous a écrit touchant la médaille, qui est gardée à Strasbourg ; mais, Monsieur, permettez-moi de vous avertir que j’ai eu il y a longtemps deux copies de la même médaille, si je ne me trompe entièrement. J’en ai parlé alors dans mes éléphants, et j’ai augmenté mes considérations après la réception de la lettre de notre ami. Tout est inséré dans mon dit livre, et je vous en envoie non seulement copie, mais je vous prie aussi tout de même que Mr. Schott, de l’examiner, et d’en dire librement et sans déguisement vos sentiments, qui seront comme un guide pour aller le droit chemin dans ces remarques obscures et épineuses » ; absence de grands médaillons romains en or dans le médaillier du roi de France confirmée par l’Abbé Bignon ; p. 186-7 : « Mr. l’Abbé Bignon m’a mandé qu’on ne trouve pas de tels médaillons en France, et que peut-être les cercles et les embellissements y sont ajoutés depuis, ce qui est contredit par de semblables médailles d’or de divers empereurs antérieurs, dont je parlerai à cet illustre conseiller du roi » : « Je n’ai jamais eu dessein de publier nos lettres, et je ne le ferai pas, à moins que j’aie le consentement de ceux qui sont en vie ; et vous dites très bien que ces lettres sont comme une espèce de conversation, où l’on parle franchement et familièrement. Vous le voyez par la manière ouverte, dont mes lettres sont écrites, literasque magis essundo, quam scribo, et c’est pour cela que je vous demande excuse de mes bévues, et du peu d’attention, que vous remarquerez facilement, que j’y apporte » (Cuper 1743 LIV, p. 185-7).

References

  1. ^  Cuper, G. (1719), De elephantis in nummis obviis, Exercitationes duae nunc primae editae, The Hague.
  2. ^  Cuper, G. (1743), Lettres de Critique, de Litterature, d ́Histoire, etc, ecrites a divers savans de l’Europe, Amsterdam.