Jean-Jacques Barthélemy - Adler - 1782-6-1

From Fina Wiki


Jean-Jacques Barthélemy - Adler - 1782-6-1
FINA IDUnique ID of the page  1270
InstitutionName of Institution.
InventoryInventory number.
AuthorAuthor of the document. Jean-Jacques Barthélemy
RecipientRecipient of the correspondence. Adler
Correspondence dateDate when the correspondence was written: day - month - year . June 1, 1782
PlacePlace of publication of the book, composition of the document or institution. Paris 48° 51' 23.80" N, 2° 21' 5.40" E
Associated personsNames of Persons who are mentioned in the annotation.
LiteratureReference to literature. Barthélemy 1821, IV, p. 5821
KeywordNumismatic Keywords  epigraphy, shape of letters, greek, messina
LanguageLanguage of the correspondence French
LinkLink to external information, e.g. Wikpedia https://books.google.be/books?id=tEwQAQAAIAAJ&pg=PA326&lpg=PA326&dq=%22adler%22+%22jean-jacques+barth%C3%A9lemy%22&source=bl&ots=SQl6M994Ug&sig=ACfU3U0xcW3gP2VdzHyToaccABgDE O5dA&hl=fr&sa=X&ved=2ahUKEwjOzpPFmbTjAhVC KQKHXfUCCQQ6AEwCXoECAkQAQ#v=onepage&q&f=false
Map
Loading map...
Grand documentOriginal passage from the "Grand document".

Lettre du 1 juin 1782 (de Paris) : « J’ai vu avec plaisir, Monsieur, l’inscription que vous m’avez fait l’honneur de me communiquer de la part de monseigneur Borgia. Ses lumières ne me laissent aucun doute sur l’authenticité de l’original, et sur l’exactitude de la copie, et c’est pour me conformer à ses ordres que je vais vous dire mon avis en peu de mots. Je rapporterais volontiers ce monument au sixième ou cinquième siècle avant Jésus-Christ, L’inscription est en dialecte dorique, tel qu’il était en usage dans la grande Grèce, où il a été découvert. Quelques-unes des lettres présentent des formes peu connues ; mais leur valeur est déterminée par les anciens monuments ou par le sens de l’inscription. Telles sont les suivantes D...... Δ comme dans les plus anciennes médailles de Zancle ou Messine ; I... Γ ; 7... iota comme dans la colonne du sénateur Nani. M.... M comme sur plusieurs monumens. + ... Ξ ; M…. Σ comme sur plusieurs médailles de la grande Grèce ; Ψ... X. Il faut remarquer encore le digama avant le mot OIKIAN, et l’omicron, faisant quelquefois la fonction de l’oméga. D’après ces notions, je vais tracer l’inscription avec des caractères plus usités. ΘEOΣ TYXA ΣΑΩTIΣ ΔIΔ / OTI ΣIKANIAI TAN OI / KIAN KAI TAΛΛA ΠANT / A ΔAMΙΩΓΡΟΣ ΠAPAΓOP / AΣ ΠPOΓENOI MINKΩN. ΑΡΜΟΞΙΔΑΜΟΣ ΑΓΑΘΑΡ/XOΣ ONATAΣ EΠΙKΩP/OXΣ. En voici maintenant une traduction littérale en latin : Dea fortunae servatrix / dat Sicaeniae domum / Et reliqua omnia. / (cum esset) Demiurgus Paragoras. / (cum essent) Proxeni Mincon, / Harmoxidamus, Agathar- /cus. Onetas, Epicurus…. » (Œuvres de J.-J. Barthélemy, IV, 1821, p. 582).

References

  1. ^  Barthélemy, J.-J. (1821) : Mémoires sur la vie et sur quelques-uns des ouvrages de J.-J. Barthélemy écrits par lui-même en 1792 et 1793, in Œuvres complètes, I, Paris, 1-48 (éd. par G. de Sainte-Croix).