Jean-Jacques Barthélemy - Jean-François Séguier - 1755-10-8

From Fina Wiki


Jean-Jacques Barthélemy - Jean-François Séguier - 1755-10-8
FINA IDUnique ID of the page  1394
InstitutionName of Institution. Nîmes, Bibliothèque Carré d'Art
InventoryInventory number. Ms. 139, f° 12 r-v
AuthorAuthor of the document. Jean-Jacques Barthélemy
RecipientRecipient of the correspondence. Jean-François Séguier
Correspondence dateDate when the correspondence was written: day - month - year . October 8, 1755
PlacePlace of publication of the book, composition of the document or institution. Bologna 44° 29' 37.21" N, 11° 20' 34.91" E
Associated personsNames of Persons who are mentioned in the annotation. Scipione Maffei
LiteratureReference to literature.
KeywordNumismatic Keywords  galatia, tarkondimotos, greek, collection, exchange
LanguageLanguage of the correspondence French
LinkLink to external information, e.g. Wikpedia
Map
Loading map...
Grand documentOriginal passage from the "Grand document".

Lettre du 8 oct. 1755 (de Bologne) : "Vous serez sans doute surpris, Monsieur, que n’ayant pas l’honneur d’être connu de vous, je prenne la liberté de vous écrire, mais vous la justifierez en faveur du motif qui m’anime. Le roi m’ayant envoyé en Italie pour la recherche de médailles qui manquent à son cabinet, dont il a bien voulu me confier la garde, mon premier dessin avait été d’aller en droiture à Venise et de là à Vérone où je comptais vous rendre mes devoirs et vous marquer de vive voix l’estime que votre réputation et vos ouvrages m’ont inspirée. De fortes raisons m’obligèrent d’aller à Rome et j’apprends que vous vous disposez à quitter Rome vers la fin de cette année. Il me reste donc, Monsieur, que le parti de vous écrire pour vous demander les éclaircissements dont j’ai besoin. Ils roulent principalement sur les médailles de M. le marquis Maffei. Je voudrais savoir leur destination et je ne vous déguiserai point que dans le nombre il en est une dont je souhaiterai fort procurer l’acquisition au cabinet du roi. Vous concevez bien que c’est le Tarkondimotus. Si vous pouviez, Monsieur, persuader à l’héritier de me le céder, soit par voie d’échange, soit pour de l’argent, je vous en aurais la plus grande obligation et je ne laisserai pas ignorer au ministre la part que vous auriez eue dans cette négociation. Vous êtes français, Monsieur, vous aimez la gloire du roi notre maître, voilà les motifs qui peuvent exciter votre zèle et justifie la liberté que je prends aujourd’hui. Je m’estime en même temps très heureux qu’elle me procure l’occasion de vous assurer l’estime respectueuse que j’ai l’honneur d’être [etc.]Un post-scriptum: Si vous voulez m’honorer de votre réponse, je vous prie de me l’adresser à Rome sous cette adresse: L’abbé Barthélemy garde des médailles du roi » (Nîmes, Bibliothèque municipale, Ms. 139, f° 12 r-v).

RemarksRemarks regarding the annotation. (fr)

Commentaire de Guy Meyer : Scipio Maffei, dont Séguier fut le secrétaire, est décédé le 11 février 1755. Sur la monnaie dont il est question, S. Maffei, Verona Illustrata, III (Vérone, 1732), p. 484: « ma molti più preciosa è la susseguente, perchè ci fa vedere un re, non più veduto in medaglia, cioè Tarcondimoto. Dominò questi una parte della Cilicia presso il monte Amano. Se ne ha la prima menzione in un’epistola di Cicerone, dove lo chiama fedelissimo compagno, ed amico del popolo Romano.] (fr)