Jean-Jacques Barthélemy - Paolo Maria Paciaudi - 1766-10-4

From Fina Wiki


Jean-Jacques Barthélemy - Paolo Maria Paciaudi - 1766-10-4
FINA IDUnique ID of the page  1376
InstitutionName of Institution.
InventoryInventory number.
AuthorAuthor of the document. Jean-Jacques Barthélemy
RecipientRecipient of the correspondence. Paolo Maria Paciaudi
Correspondence dateDate when the correspondence was written: day - month - year . October 4, 1766
PlacePlace of publication of the book, composition of the document or institution. Paris 48° 51' 23.80" N, 2° 21' 5.40" E
Associated personsNames of Persons who are mentioned in the annotation. Guillaume Beauvais, Joseph de Bimard, Abraham Michelet d'Ennery, Joseph Pellerin, Annibale degli Abati Olivieri, Joseph Swinton, Louis Jobert, Gian Francesco Baldini, Jean Foy-Vaillant
LiteratureReference to literature. Jobert - Bimard 17391, Beauvais 17392, Barthélemy 17663, Beauvais 17674, Nisard 1877, lettre n° XXXV, p. 284-2855
KeywordNumismatic Keywords  book, price, roman provincial, greek, quarrel
LanguageLanguage of the correspondence French
LinkLink to external information, e.g. Wikpedia https://books.google.be/books?id=L-DgSziGd3cC&pg=PA288&dq=une+dissertation+sur+quelques+m%C3%A9dailles+de+Pesaro+;+je+ne+lui+ai+jamais&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwi3i9u1qbXjAhVFyqQKHSPjC2IQ6AEIKTAA#v=onepage&q=une%20dissertation%20sur%20quelques%20m%C3%A9dailles%20de%20Pesaro%20%3B%20je%20ne%20lui%20ai%20jamais&f=false
Map
Loading map...
Grand documentOriginal passage from the "Grand document".

Lettre du 4 octobre 1766 (de Paris) : « On imprime un petit abrégé de l’Histoire des Empereurs, de M. Beauvais, d’Orléans, le même qui avait donné, il y a plus de vingt-cinq ans, un petit traité sur les moyens de discerner les médailles fausses d’avec les vraies. A la fin de chaque article d’un empereur, d’une impératrice, d’un César, etc., l’auteur a mis le prix des médailles et le degré de leur rareté. M. de la Bâtie avait publié à la fin de l’édition de Joubert une pareille notice, la même à peu près que le P. Baldini a jointe depuis à son édition de Vaillant. Le travail de M. Beauvais est plus étendu. Outre le prix des médailles, il a distingué la rareté des médailles impériales frappées dans les colonies ou dans les villes grecques. M. d’Ennery lui a fourni une grande partie des prix ; M. Pellerin lui a donné de fort bonnes notes ; j’y en ai ajouté quelques-unes ; mais je n’ai pas voulu m’engager à un examen détaillé, parce que le prix dépend du besoin qu’on a d’une médaille, du degré d’intérêt qu’on y met, et de mille autres circonstances. Quand le livre paraîtra, je vous le ferai passer » ; sur sa querelle avec Swinton « Vous vous rappelez que M. Olivieri me fit l’honneur de m’adresser, il y a quelques années, une dissertation sur quelques médailles de Pesaro ; je ne lui ai jamais témoigné publiquement ma reconnaissance. J’ai envie de lui adresser ma réponse à M. Swinton. C’est lui donner du plomb pour de l’or ; mais je n’ai rien autre à lui offrir, et il pardonnera à la médiocrité de l’offrande en faveur de l’intention. Je vous prie instamment de ne l’en pas prévenir, mais seulement de me mander ses titres » (Nisard 1877, lettre n° XXXV, p. 284-285).

References

  1. ^  Jobert, Louis (1739), La science des médailles antiques et modernes pour l’instruction des personnes qui s’appliquent à les connaître. Nouvelle édition, revue, corrigée & augmentée considérablement par l’Auteur avec quelques nouvelles découvertes faites dans cette science, Paris, 2 vol. De Bure.
  2. ^  Beauvais, Guillaume (1739). La manière de discerner les médailles antiques de celles qui sont contrefaites. Paris: Briasson.
  3. ^  Barthélemy, Jean-Jacques (1766), "Lettre à M. de Olivieri au sujet de quelques monuments phéniciens pour servir de réponse aux deux lettres insérées dans le 54e Vol. des Trans. Philos.", Journal des Sçavans, p. 226-232.
  4. ^  Beauvais, Guillaume. 1767. Histoire abrégée des empereurs romains et grecs, des impératrices, des césars, des tyrans, et des personnes des familles impériales pour lesquelles on a frappé des médailles depuis Pompée jusqu’à la prise de Constantinople par les Turcs, sous Constantin XIV, dernier empereur grec avec les légendes que l’on trouve autour des têtes des princes & princesses, la liste des médailles connues de chaque regne, en or, en argent & en bronze, le degré de leur rareté, & la valeur des têtes rares. 3 vols. Paris: De Bure.
  5. ^  Nisard, Ch. (1877), Correspondance inédite du comte de Caylus avec le P. Paciaudi, théatin (1757-1765) suivie de celle de l’abbé Barthélemy et de P. Mariette avec le même, II, Paris.