Jean-Pierre Delecouls - Claude Picard Duvau - 1730-4-3

From Fina Wiki


Jean-Pierre Delecouls - Claude Picard Duvau - 1730-4-3
FINA IDUnique ID of the page  4434
InstitutionName of Institution. Paris, Bibliothèque nationale de France
InventoryInventory number. Manuscrits, Français 15186, f° 14r et v
AuthorAuthor of the document. Jean-Pierre Delecouls
RecipientRecipient of the correspondence. Claude Picard Duvau
Correspondence dateDate when the correspondence was written: day - month - year . April 3, 1730
PlacePlace of publication of the book, composition of the document or institution. Albi 43° 55' 39.94" N, 2° 8' 52.44" E
Associated personsNames of Persons who are mentioned in the annotation.
LiteratureReference to literature.
KeywordNumismatic Keywords  roman, exchange, coin price, vespasianus, trajan, hadrian, nero, tiberius, antoninus pius
LanguageLanguage of the correspondence French
LinkLink to external information, e.g. Wikpedia https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b9065155t/f17.item.r=duvau%20correspondances%2015186.zoom
Map
Loading map...
Grand documentOriginal passage from the "Grand document".

-Lettre du 3 avril 1730 (d’Albi) : « En réponse à celle que vous m’avez fait l’honneur de m’écrire du 12e du mois passé que j’ai trouvée chez moi à mon retour d’un voyage que je viens de faire, vous dirai qu’étant toujours très sensible à […] vos belles et gracieuses manières, je me suis résolu à faire tout ce que vous pouvez souhaiter de moi pour vous accommoder de mes trois médailles d’or et pour vous obliger et vous faire plus de droit que je n’aurais cru moi-même de vous faire sur votre appel [ ?]`gracieux que vous avez fait devant moi et vous en faciliter le troc. Je veux bien me contenter pour ces trois médailles qui sont le Vespasien, le Trajan et l’Hadrien, des huit que je vous avais demandées par ma précédente sur les dix dont vous m’aviez envoyé la liste desquelles [ ?]dérés la consulaire et le Néron Salus et pour les autres quatre que je vous demandais qui étaient un Vespasien, un Trajan, un Hadrien et un Antonin, vous [ ?] seulement à leur place le Drusus Nero don me parlez dans votre dernière, y joindrai aussi s’il vous plaît le nouveau Tibère pour me changer celui que je tiens / de vous que je garderai même si vous voulez pour un [Louis ?] d’or et si sans vous incommoder vous pouvez y joindre un Antonin, je vous en rembourserai le prix qu’en aurai payé et le remettrai avec l’autre Louis d’or à qui vous voudrez. Comme il me paraît que vous avez sujet d’être content de ma nouvelle proposition surtout si vous faites attention que vous n’auriez pas guère plus de ces neuf médailles que ce que vous me donneriez des miennes en argent comptant et encore que je franchis bien des choses à votre considération, j’espère que vous l’accepterez. Enfin de quelle manière qu’il en soit j’espère aussi que vous voudrez bien me continuer vos bonnes grâces et être toujours très persuadé que j’ai l’honneur d’être avec un entier dévouement et la plus parfaite considération … » (Paris, BnF, Manuscrits, Français 15186, f° 14 [en ligne sur Gallica]).

Bibliothèque nationale de France