Jean Tristan de Saint-Amant - Nicolas-Claude Fabri de Peiresc - 1633-2-18

From Fina Wiki


Jean Tristan de Saint-Amant - Nicolas-Claude Fabri de Peiresc - 1633-2-18
FINA IDUnique ID of the page  10623
InstitutionName of Institution. Paris, Bibliothèque nationale de France
InventoryInventory number. Ms. Fonds français 9536, f° 132
AuthorAuthor of the document. Jean Tristan de Saint-Amant
RecipientRecipient of the correspondence. Nicolas-Claude Fabri de Peiresc
Correspondence dateDate when the correspondence was written: day - month - year . February 18, 1633
PlacePlace of publication of the book, composition of the document or institution. Paris 48° 51' 24.12" N, 2° 21' 5.26" E
Associated personsNames of Persons who are mentioned in the annotation. Adolf Occo, Hubert Goltzius
LiteratureReference to literature. Goltzius 15741, Occo 15792, Tristan de Saint-Amant 16353, Tamizey de Larroque 1885, I, p. 12-154, Tamizey de Larroque 1972, p. 720-7255
KeywordNumismatic Keywords  greek, abonuteichos, roman provincial, antoninus, casts, autopsy
LanguageLanguage of the correspondence French
LinkLink to external information, e.g. Wikpedia https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k78708/f720.item.r=Les correspondants de Peiresc
Map
Loading map...
Grand documentOriginal passage from the "Grand document".

-Lettre du 18 fév. 1633 (de Paris) : «… Il (M. de Valois) m’a communiqué votre dernière pour raison de l’inscription de la med[aille] d’Antonin ΑΒΩΝΟΤΕΙΧΙΤΩΝ sur le sujet de laquelle nous étions entretenus ensemble, étant tous deux d’avis d’y lire ΓΛΑΥΚΩΝy ayant apparence qu’Occo et Goltzius n’avaient vucette méd[aille] qu’en peinture, n’ayant pas été bien lue par celui qui la représenta ; vos med[ailles] pourront en autoriser la conjecture avec le dialogue de Lucien ; il se voit dans l’Occo et autres antiquaires plusieurs inscriptions de med[ailles] qui ont bon besoin d’un bon medecin,ouj’aurais bien assez de plutôt Apollon comme vous pour les restituer, ou par la conférence des med[ailles] dont vous avez un million, ou par conjecture, j’aurais bien assez de courage pour l’entreprendre à votre défaut, ce travail étant de trop peu d’importance pour mériter votre soin et votre emploi, mais il me faudrait un grand nombre de médailles qui me manquent, ou des jets d’icelles, étant même comme engagé à cette entreprise, suivant le dessein, que quelques-uns de mes amis de deca m’ont fait avoir depuis 2 mois d’écrire quelque chose dessus les med[ailles] pour illustrer l’histoire à mon possible ; et vous dirai qu’il ne tiendra pas à moi, que la plupart des médailles plus rares, et plus extraordinaires rapportées par les nummographes qui m’ont précédé, n’aient quelque atteinte de mon petit sentiment. Mais il ne faut pas l’entreprendre sur le rapport d’autrui, mais s’il est possible sur la vue des med[ailles] mêmes ou de leurs jets, j’en ai déjà déchiffré et expliqué assez bon nombre, mais ce n’est pas assez pour mon ouvrage. Si je rencontrais dans votre courtoisie une disposition généreuse de m’y assister, peut-être que le public en verrait quelque chose dans un an au plus tard, qui ne serait pas tout à fait indigne d’être lu ; mon intention étant d’en faire les 2 volumes in-folio, que je publierais l’un apres l’autre … » (Paris, Bnf, Ms. Fonds français 9536, f° 132, voir Tamizey de Laroque 1885, I, p. 12-15 ; Tamizey de Larroque 1972, p. 720-725).

References

  1. ^  Goltzius, H. (1574), C. Julius Caesar, sive historiae imperatorum Caesarumque romanorum ex antiquis numismatibus restitutae, Liber Secundus, Bruges.
  2. ^  Occo, Adolf (1579). Imperatorum Romanorum numismata a Pompeio Magno ad Heraclium: quibus insuper additae sunt inscriptiones quaedam veteres, arcus triumphales, et alia ad hanc rem necessaria. Antwerp: Christophe Plantin.
  3. ^  Tristan de Saint-Amant, Jean (1635), Commentaires historiques contenants en abrégé les vies, éloges et censures des empereurs, impératrices, caesars et tyrans de l'empire romain, jusqu'à Pertinax et diverses observations sur les noms, familles & naissances, chez Pierre Billaine, Paris
  4. ^  Tamizey de Larroque, Ph. (1885), Les correspondants de Peiresc. XI. Jean Tristan, sieur de Saint-Amant. Lettres inédites adressées à Peiresc (1633-1636), Paris, p. 3-35 (extrait des Mémoires de la Société nationale des Antiquaires, XLVI).
  5. ^  Tamizey de Larroque, Philippe (1972), Les correspondants de Peiresc. Lettres inédites de Dubernard, Nostradamus, Bouchard, etc., Slatkine ed. (reprint), Geneva.