Jean Tristan de Saint-Amant - Nicolas-Claude Fabri de Peiresc - 1633-3-30

From Fina Wiki


Jean Tristan de Saint-Amant - Nicolas-Claude Fabri de Peiresc - 1633-3-30
FINA IDUnique ID of the page  10624
InstitutionName of Institution. Paris, Bibliothèque nationale de France
InventoryInventory number. Ms. Fonds français 9536, f° 133
AuthorAuthor of the document. Jean Tristan de Saint-Amant
RecipientRecipient of the correspondence. Nicolas-Claude Fabri de Peiresc
Correspondence dateDate when the correspondence was written: day - month - year . March 30, 1633
PlacePlace of publication of the book, composition of the document or institution. Paris 48° 51' 24.12" N, 2° 21' 5.26" E
Associated personsNames of Persons who are mentioned in the annotation. Adolf Occo, Hubert Goltzius
LiteratureReference to literature. Goltzius 15741, Occo 15792, Tristan de Saint-Amant 16353, Tamizey de Larroque 1885, IV, p. 24-304, Tamizey de Larroque 1972, lettre IV, p. 734-7405
KeywordNumismatic Keywords  book production, roman, theodosius, roman provincial, casts, lead cast, augustus, nero
LanguageLanguage of the correspondence French
LinkLink to external information, e.g. Wikpedia https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k78708/f735.item.r=Les correspondants de Peiresc
Map
Loading map...
Grand documentOriginal passage from the "Grand document".

-Lettre du 30 mars 1633 (de Paris) : « … Cependant je m’embarque sans biscuit, peu assisté des qualités requises pour bien espérer de la fin de mon dessein, et encore moins des médailles. Toutefois le dé en est jeté, en suppléant ce qui me manque par les jets que je pratique de deça, et par les livres imprimés, lesquels se trouvent un grand nombre de med[ailles] rares non expliquées, voire même qui sont tellement demeurées vierges qu’elles n’ont été ni tâtées, ni reçu le moindre attouchement. Mon dessein est de donner 5 ou 6 lignes de vies abrégées aux emp[ereurs], impératrices et tyrans de l’empire, jusques à Théodose, ou environ, sur lesquelles j’ajouterai ensuite quelques considérations assez amples et curieuses concernant leurs actions moins connues, et plus, je dois expliquer lesdites méd[ailles] tant latines que grecques (ou tâcher de le faire) qui pourront le plus servir à l’illustration de l’histoire et de l’antiquité, intitulant le tout en titre principal Commentaires historiques. Vous admirerez mon effronterie si j’ose vous importuner des jets en plomb ou autres des méd[ailles] grecques principalement que vous savez mériter que le public voit, particulièrement des empereurs, dont il s’en voit moins. Mais vous me trouverez encore plus téméraire d’oser vous ennuyer, et le public, de mes imaginations. Mais quoi ? Je vous honore tellement que je veux pouvoir m’acquiter de tant d’obligation que je vous ai ; que ces malotrus commentaires servent de feuille à votre diamant, au moins à ces beaux vases que vous rendrez si divins par les reliefs excellents que vos Muses avec les Graces leur feront, qu’il n’appartiendra qu’à l’Aeternité suivie d’une Hébé toujours florissante et jeune d’en servir les dieux. … Post-scriptum : Monsieur, Occo, p. 81, in Auguste, rapporte l’insc[ription] du revers d’une méd[aille] grecque d’Auguste en ce mot ΤΙΦΟΥΔΕΩΝ. Obligez moy, si vous en avez une d’aventure, de voir si il n’y faut point lire ΤΡΙΦΟΥΔΕΩΝ. Occo la doit, comme je crois, à Goltzius in Augusto, mais Goltzius peut ne l’avoir pas vue assez nette pour la bien lire. Le même Occo rapporte in Nerone, p. 118, 2° méd[aille], ceste inscr[iption] : NERO-CLAVD CAES. AVG. IMP. VRINO VOLVMNIO. J’ai quelque opinion qu’il y faille un VRANO. S’il se rencontre que vous ayez cette méd[aille] ou bien que vous l’ayez vue, obligez moi pareillement de m’en mander la vérité. Ce 30e mars 1633 » (Paris, Bnf, Ms. Fonds français 9536, f° 133; voir Tamizey de Larroque 1885, IV, p. 24-30 ; Tamizey de Larroque 1972, lettre IV, p. 734-740).

References

  1. ^  Goltzius, H. (1574), C. Julius Caesar, sive historiae imperatorum Caesarumque romanorum ex antiquis numismatibus restitutae, Liber Secundus, Bruges.
  2. ^  Occo, Adolf (1579). Imperatorum Romanorum numismata a Pompeio Magno ad Heraclium: quibus insuper additae sunt inscriptiones quaedam veteres, arcus triumphales, et alia ad hanc rem necessaria. Antwerp: Christophe Plantin.
  3. ^  Tristan de Saint-Amant, Jean (1635), Commentaires historiques contenants en abrégé les vies, éloges et censures des empereurs, impératrices, caesars et tyrans de l'empire romain, jusqu'à Pertinax et diverses observations sur les noms, familles & naissances, chez Pierre Billaine, Paris
  4. ^  Tamizey de Larroque, Ph. (1885), Les correspondants de Peiresc. XI. Jean Tristan, sieur de Saint-Amant. Lettres inédites adressées à Peiresc (1633-1636), Paris, p. 3-35 (extrait des Mémoires de la Société nationale des Antiquaires, XLVI).
  5. ^  Tamizey de Larroque, Philippe (1972), Les correspondants de Peiresc. Lettres inédites de Dubernard, Nostradamus, Bouchard, etc., Slatkine ed. (reprint), Geneva.