Joseph Ghesquière - Joseph Eckhel - 1782-12-10

From Fina Wiki


Joseph Ghesquière - Joseph Eckhel - 1782-12-10
FINA IDUnique ID of the page  429
InstitutionName of Institution. Vienna, Kunsthistorisches Museum
InventoryInventory number. Antikensammlung Archiv, Akten I, 39
AuthorAuthor of the document. Joseph Ghesquière
RecipientRecipient of the correspondence. Joseph Eckhel
Correspondence dateDate when the correspondence was written: day - month - year . December 10, 1782
PlacePlace of publication of the book, composition of the document or institution. Brussels 50° 50' 47.62" N, 4° 21' 6.12" E
Associated personsNames of Persons who are mentioned in the annotation. Charles Alexander of Lorraine
LiteratureReference to literature. Callataÿ 2017, p. 76, n° 24.1
KeywordNumismatic Keywords  greek, roman republican, postage, price, odessos, book, catalogue, roman
LanguageLanguage of the correspondence French
LinkLink to external information, e.g. Wikpedia http://www.numisbel.be/KBGN%20175 Callatay.pdf
Map
Loading map...
Grand documentOriginal passage from the "Grand document".

10 Dec. 1782 (from Brussels): “Monsieur, J’ai reçu hier au soin votre lettre en date du 29 Novembre, relative à mes trente-trois médailles grecques et à la médaille restituée de la famille Horatia. J’y reponds sur le champ, en vous déclarant, que malgré des offres plus avantageuses qui m’en ont été faites, j’accepte les vôtres. Le plaisir de pouvoir vous donner une marque de mon attachement, et la satisfaction de voir que ces précieux restes de l’antiquité ne passent pas chez l’étranger, m’ont porté à prendre cette résolution. Vous me marquez, Monsieur, que vous desirez, que je mette dans l’instant toutes ces médailles dans un paquet et que je vous les addresse, pour épargner les tours et les détours. La chose n’étant pas pratiquable dans tous ses points, à moins que je ne me serve de la voye ordinaire des postes aux lettres; j’ai pris ce parti; et en conséquence j’ai fait enregistrer au bureau de la poste aux lettres de cette ville le paquet ci-joint, en affranchissant le port du dit paquet, pour autant, et aussi loin que le directeur du bureau a dit avoir droit de l’exiger des habitans de Bruxelles. Voilà d’abord des faux-frais, qui m’ont couté neuf florins et neuf sols argent courant de Brabant. Mais je crois, qu’il vaut mieux passer par là, que d’attendre, peut-être pendant six mois, comme il est arrivé, une occasion favorable de vous faire parvenir ces médailles par le courier de la Cour. Conformément à vos offres et à l’acceptation que j’en ai faite, le montant de l’envoy ci-joint porte ce qui suit: Pour les 33 médailles grecques, et pour celle de la famille Horatia, cent ducats, le ducat évalué à six florins argent courant de Brabant; ci _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ 600 fl(orins) arg(ent) cour(ant) Pour la médaille grecque d’Odessus, que vous avez évaluée à trois florins d’Autriche 4 fl(orins) 4 sols dito Pour les faux-frais du transport, dont je prends à ma charge la moitié, _ _ _ _ _ _ _ _ 4 fl(orins) 14 sols, 2 liens Le total faisant_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ 608 fl(orins), 18 sols, 2 liens Comme je me trouve dans le cas de payer la valeur du papier que j’ai fait faire pour l’impression du premier volume des Acta Sanctorum Belgii selecta dont la moitié est déja imprimé, il me sera très agréable, si vous voulez bien, Monsieur, me faire compter ici le plutot possible, la somme susdite. Vous verez, Monsieur, en ouvrant le paquet ci-joint, que j’ai pris toutes les précautions possibles, pour que les médailles ne souffrent aucun dechet ni frottement dans le transport; et j’ose me flatter que vous en serez très-content. Quant aux deux médailles modernes, j’attendrai avec patience ce qu’en décidera M(onsieur) le Directeur du Cabinet des Modernes. La collection en argent des empereurs romains, marquée à la page 377 du catalogue, sous le num. 1 a été venduë dans la vente publique pour la somme de quatre cens florins argent de change de Brabant, non compris les faux-frais de la vente. Cette collection auroit été poussée beaucoup plus haut, si M(onsieu)r Magellan y eût été présent lorsqu’elle fut adjugée au dernier enchérisseur. M(onsieur) Magellan en a cependant fait ensuite l’acquisition, en accordant un benefice de quelques guinées au premier acquereur. Je vous suis infiniment obligé, Monsieur, des bons avis que vous m’avez donnés pour parvenir à une recompense honnête pour les services que j’ai rendus dans l’affaire du médailler de feu S(on) A(ltesse) R(oyale) le Duc Charles de Lorraine, je les suivrai ces avis avec toute la promptitude possible; et j’espere que vous me permettrez de vous donner ensuite avis du succès que mes tentatives auront eu. Je me recommande en vos bonnes graces et en votre protection, étant avec le plus profond respect et le plus sincere attachement, Monsieur, Votre très-humble et très-obeissant serviteur J(oseph) Ghesquiere Prêtre etc. Bruxelles ce x Decembre 1782. Ps. Oserois je vous prier, Monsieur, de vouloir bien faire agréer mes respects à M(onsieur) de Launay, et lui dire, que dans la séance de l’académie, tenuë les 5 de ce mois, il a été resolu de faire imprimer son mémoire sur la pierre sarcophage dans le 4eme volume des mémoires de notre académie” (Wien, Kunsthistorisches Museum, Antikensammlung Archiv, Akten I, 39; to be published by Daniela Williams and Bernhard Woytek).

References

  1. ^  Callataÿ, Fr. de (2017), “Glory and misery of Belgian numismatics from the 16th to the 18th c. as seen through three milestones (Goltz 1563, Serrure 1847 and the Dekesels) and private correspondences”, in J. Moens (ed.), 175 years of Royal Numismatic Society of Belgium. Proceedings of the Colloquium ‘Belgian numismatics in perspective (Brussels, 21 May 2016’), Brussels, pp. 37-129.