Léon Ménard - Jean-François Séguier - 1757-3-16

From Fina Wiki


Léon Ménard - Jean-François Séguier - 1757-3-16
FINA IDUnique ID of the page  8227
InstitutionName of Institution. Nîmes, Bibliothèque Carré d'Art
InventoryInventory number. Ms. 145, f° 1
AuthorAuthor of the document. Léon Ménard
RecipientRecipient of the correspondence. Jean-François Séguier
Correspondence dateDate when the correspondence was written: day - month - year . March 16, 1757
PlacePlace of publication of the book, composition of the document or institution. Paris 48° 51' 24.12" N, 2° 21' 5.26" E
Associated personsNames of Persons who are mentioned in the annotation. Scipione Maffei, Antoine Galland, Claude Gros de Boze, Jean-Jacques Barthélemy
LiteratureReference to literature.
KeywordNumismatic Keywords  academy, dictionary, unpublished book
LanguageLanguage of the correspondence French
LinkLink to external information, e.g. Wikpedia https://www.seguier.org/correspondance/edition.aspx?id=398
Map
Loading map...
Grand documentOriginal passage from the "Grand document".

-Lettre du 16 mars 1757 (de Paris) : « J’ai d’abord exactement remis à M. le Beau les médailles de M. le marquis Maffei, dont vous m’aviez chargées pour lui. Il fut bien sensible à votre attention et il vous en fait mille remerciements. Il aurait souhaité pouvoir vous faire part de l’éloge […] de cet illustre savant qu’il a lu à une de ses séances publiques : mais nos règlements ne le permettent pas. Ces sortes de morceaux [paraissent] dans nos mémoires, et ne doivent paraître que là. Quant aux dissertations de M. Pontedera de Padoue, qui ont valu trois fois le prix littéraire à ce savant, elles ne sont point imprimées. Ce n’est pas l’usage de l’Académie de faire imprimer ces pièces. Elles restent au secrétariat en manuscrit, telles que les auteurs les ont fournies. Je me suis informé suivant vos désirs si l’on avait dans le dépôt et parmi les livres de notre académie le Dictionnaire numismatique de M. Galland. Monsieur notre secrétaire, qui a un inventaire exact de tout ce qui s’y trouve renfermé et qui en connaît bien toutes les parties, m’a assuré que ce ms n’y était nullement. Je l’ai demandé aussi à nos anciens et aucun ne le connaît. Il reste à savoir si M. de Boze en avait une copie. Si M. l’abbé Barthélemy, qui est actuellement en Italie, se trouvait à Paris, je l’aurais su dans le même instant, mais je verrai au premier jour MM. Boutin et leur rappellerai le souvenir de la […] que vous fit un de leurs neveux à ce sujet chez M. le marquis Sagramoso. » (Nîmes, Bibliothèque municipale, Ms. 145, f° 1).