Lancelot Favart - Claude Picard Duvau - 1731-6-3

From Fina Wiki


Lancelot Favart - Claude Picard Duvau - 1731-6-3
FINA IDUnique ID of the page  5112
InstitutionName of Institution. Paris, Bibliothèque nationale de France
InventoryInventory number. Manuscrits, fr. 15186, f° 181
AuthorAuthor of the document. Lancelot Favart
RecipientRecipient of the correspondence. Claude Picard Duvau
Correspondence dateDate when the correspondence was written: day - month - year . June 3, 1731
PlacePlace of publication of the book, composition of the document or institution. Reims 49° 15' 28.04" N, 4° 1' 54.95" E
Associated personsNames of Persons who are mentioned in the annotation.
LiteratureReference to literature.
KeywordNumismatic Keywords  roman, price, balbinus, tetricus, weight, collection numbers, collection sale
LanguageLanguage of the correspondence French
LinkLink to external information, e.g. Wikpedia https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b9065155t/f191.item.r=15186.zoom
Map
Loading map...
Grand documentOriginal passage from the "Grand document".

-Lettre du 3 juin 1731 (de Reims) : « J’ai besoin monsieur d’un petit mot d’avis de votre part pour acheter un beau Tétricus Père en or ; il pèse un gros quinze grains. Le revers est P. m. Tr. P. II. Cos. P.P. Imperator paludatus stans sinistrorum dextra spiculum, sinistra globum ; les Tétricus sont rares, mais il s’agit de savoir si voulez y mettre 30tt. C’est environ le double du poids de l’or. Je ne m’en chargerez que sur votre réponse que je vous prie de me faire en recevant ma lettre de crainte qu’il n’ait trouvé maître si vous tardez. Si ces messieurs qui nous vendent des médailles continuent, il n’y aura plus moyen d’y atteindre, comme j’ai en serment de vous servir bien, je n’ai rien a ajouter sinon que j’ai vu cette dame qui a un Balbin d’argent mais accompagnéé de près de 500 médailles de toute espèce et presque toutes[…] montées qu’on veut vendre au dernier mot 200tt. Je n’ai garde de m’en charger et je ne vois pas que vous vouliez le faire. J’ai l’honneur d’être monsieur votre très humble et obéissant serviteur. Favart » (Paris, BnF, Manuscrits, fr. 15186, f° 181).

Bibliothèque nationale de France