Massanes-Layrargues - Claude Picard Duvau - 1731-10-18

From Fina Wiki


Massanes-Layrargues - Claude Picard Duvau - 1731-10-18
FINA IDUnique ID of the page  8138
InstitutionName of Institution. Paris, Bibliothèque nationale de France
InventoryInventory number. Manuscrits, Français 15185, f° 144r et v
AuthorAuthor of the document. Massanes-Layrargues
RecipientRecipient of the correspondence. Claude Picard Duvau
Correspondence dateDate when the correspondence was written: day - month - year . October 18, 1731
PlacePlace of publication of the book, composition of the document or institution. Rome 41° 53' 35.95" N, 12° 28' 58.55" E
Associated personsNames of Persons who are mentioned in the annotation. Francesco de' Ficoroni, Charles d'Orléans de Rothelin
LiteratureReference to literature.
KeywordNumismatic Keywords  catalogue, roman, forgeries, coin price
LanguageLanguage of the correspondence French
LinkLink to external information, e.g. Wikpedia https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b9065154d/f148.item.r=15185%20%20correspondance%20numismatique.zoom
Map
Loading map...
Grand documentOriginal passage from the "Grand document".

-Lettre du 18 octobre 1731 (de Rome) : «  (Je suis) hier au soir monsieur dans cette capitale de l’univers et mon premier soin a été de parler à Mr Ficoroni au sujet des médailles d’or que vous avez dessein (d’acheter) ; j’ai vu le double du catalogue qu’il vous a envoyé et je lui (confirme ce) matin avec les médailles qui sont de nette conservation si vous êtes dans le dessein de vous en accomoder il suffira que vous conveniez du prix à l’égard de l’antiquité vous n’aurez rien à craindre et (je ser)ai loin moi-même de vous les faire (tenir) si vous le jugez à propos et vous pourrez (être) assuré de n’avoir pas le même sort qu’a eu Monsieur l’abbé de Rothelin. Vous pouvez être assuré que je ferai toutes les diligences possibles pour tâcher de trouver quelques-unes des médailles, dont vous m’avez .. le catalogue que j’aurai soin de communiquer aux curieux enfin / Monsieur vous devez être persuadé que (je ne) négligerai rien pour seconder vos ( ?) je vous offre de nouveau mes sentiments ( ?) nos amis et vous assure qu’on ne pourrait être avec une plus parfaite estime que je suis monsieur votre très humble et obéissant serviteur. Massanes. Mon adresse est à : de Massanes gentilhomme français et ( ?) son éminence Monseigneur le cardinal vicaire à Rome » (Paris, BnF, Manuscrits, Français 15185, f° 144r et v).

Bibliothèque nationale de France