Mathieu Compain

From Fina Wiki


Correspondence of Mathieu Compain
Mathieu Compain
FINA IDUnique ID of the page  9855
First nameFirst name(s) of the person. Mathieu
Last nameLast name of the person. Compain
Also known asAlternative names.
WikidataIDWikidata ID
Birth dateBirth date: day - month - year. 1600
Birth placePlace of birth of the person Lyon 45° 45' 28.12" N, 4° 49' 55.24" E
Death dateDeath date: day - month - year. 1675
Death placePlace of death of the person Lyon 45° 45' 28.12" N, 4° 49' 55.24" E
KeywordKeywords for the person cleric, jesuit, collector, bibliophile
LinkLink to external information, e.g. Wikpedia https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0803&cln=1
Image upload
Further imagesFurther images of the person.
 Download

 CSV RDF/XML (Resource Description Framework) RDF

Further imagesFurther images of the person.
Map
Loading map...
Literature


Work

Currently no work from this Person is found.

Keywords


References

Relations (referenced in work)
RemarksRemarks regarding the annotation. (fr)

https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0803&cln=1 Matthieu Compain (Lyon vers 1600-ibid. 1675), s.j., était natif de Lyon, et y passa l’essentiel de sa vie. Sa correspondance avec Charles Patin s’expliquait aisément (Michaud) : « personne ne poussa aussi loin que lui la manie d’acquérir des médailles et des objets d’antiquité de tout genre ; mais quand son corps et son esprit eurent été affaiblis par l’âge et par les maladies, il ne vit plus dans ses trésors qu’une marchandise et il vendit cette précieuse collection à un noble Allemand qui la paya fort cher. Compain trouva dans le prix qu’il en retira le moyen de rendre son nom immortel : il fit construire une fort belle bibliothèque dans la maison, dite de Saint-Joseph, que les jésuites possédaient à Lyon, au confluent du Rhône et de la Saône, et y fit transporter un grand nombre des livres qu’il avait achetés de ses propres deniers, et même ceux qui lui avaient été donnés. Il voulut que cette bibliothèque s’accrût au moyen d’une rente annuelle et perpétuelle qu’il constitua à cet effet, sans que cette rente pût être détournée à un autre usage. Lors de la suppression des jésuites en 1762, la bibliothèque fondée par Compain fut sans doute réunie à celle du collège ; quant à la rente destinée à l’accroître, elle a eu le sort de toutes ces fondations libérales ou pies, qui se sont englouties dans le gouffre de nos révolutions. (fr)