Nicolas-Claude Fabri de Peiresc - Alphonse de Rambervillers - 1620-9-26

From Fina Wiki


Nicolas-Claude Fabri de Peiresc - Alphonse de Rambervillers - 1620-9-26
FINA IDUnique ID of the page  11205
InstitutionName of Institution. Carpentras, Bibliothèque Inguimbertine
InventoryInventory number. Ms. 1875, f° 402 v-405
AuthorAuthor of the document. Nicolas-Claude Fabri de Peiresc
RecipientRecipient of the correspondence. Alphonse de Rambervillers
Correspondence dateDate when the correspondence was written: day - month - year . September 26, 1620
PlacePlace of publication of the book, composition of the document or institution. Paris 48° 51' 24.12" N, 2° 21' 5.26" E
Associated personsNames of Persons who are mentioned in the annotation. Denis de Villers, Robert Cotton, Girolamo Aleandro, Lorenzo Pignoria, Lelio Pasqualini, Gianvincenzo Pinelli, Gian Vincenzo della Porta
LiteratureReference to literature. Reinbold 1983, p. 16-171
KeywordNumismatic Keywords  carolingian, medieval, coin casts, drawing, gothic, roman
LanguageLanguage of the correspondence French
LinkLink to external information, e.g. Wikpedia
Map
Loading map...
Grand documentOriginal passage from the "Grand document".

-Lettre du 26 septembre 1620 (de Paris) : Page 16 « Monsieur, Une favorable lettre du vingt de ce mois me fut envoyée hier par Mr de Dardanie. Elle m’oblige à vous rendre de bien grands remerciements (...), mais de m’envoyer de vos médailles gothiques dont je n’ai garde de n’accepter autre chose que la vue, et vous supplie de croire que s’y j’en treuve quelqu’une où il y ait à apprendre quelque chose, j’en retiendrai un peu de dessin ou une empreinte, et vous renvoyerai tous vos originaus, ayant ainsi usé avec plusieurs autres personnes curieuses, même envers Mr de Villiers chanoine de l’église de Tournay, Mr Robert Cotton en Angleterre et plusieurs autres en ce royaume et en Italie, où j’ai gardé quelque commerce par lettres depuis en être revenu, principalement avec les sieurs Hiérome Aléandre et Laurent Pignorius, comme j’avais fait avec feu Mrs Jo. Vincent Pinellus, Laelius Pascalinus, Jo. Vincentius à Porta et autres semblables avant leur décès, de tous lesquels je reçois souvent non seulement lettres mais boîtes d’antiquités, que je leur renvois soigneusement après les avoir examinés et parfois en avoir gardé des empreintes. J’en ferai donc de mêmes des vôtres, mais autant que vous me mandez de vouloir choisir les plus belles gothiques, je vous supplie d’envoyer indifféremment belles ou laides, car aucune fois les plus goffes sont les plus notables. Il suffira d’en envoyer cinq ou six à la fois, et quand je vous aurez renvoyé celles la vous m’en renvoyerez d’autres. Je vous supplie de me mander par même moyen quelles sont les impériales qui vous peuvent remarquer à vos suites, afin que si j’en rencontrais je vous les pusse contribuer à vos assortiments. Exprimez s’il vous plaît le métal et la grandeur de vos suites pour n’y point faillir » (Carpentras, Bibliothèque Inguimbertine, Ms 1875, f° 402 v-405; voir A. Reinbold, Correspondance Nicolas Fabri de Peiresc - Alphonse de Rambervillers (1620-1624), Paris, 1983, p. 16-17 - info Guy Meyer).

References

  1. ^  Reinbold, Anne (1983), Correspondance Nicolas Fabri de Peiresc - Alphonse de Rambervillers (1620-1624), Paris.