Nicolas-Claude Fabri de Peiresc - Claude Ménestrier - 1624-7-2

From Fina Wiki


Nicolas-Claude Fabri de Peiresc - Claude Ménestrier - 1624-7-2
FINA IDUnique ID of the page  10629
InstitutionName of Institution. Montpellier, Bibliothèque de l’Ecole de Médecine
InventoryInventory number. Ms. H 271, fol. 26
AuthorAuthor of the document. Nicolas-Claude Fabri de Peiresc
RecipientRecipient of the correspondence. Claude Ménestrier
Correspondence dateDate when the correspondence was written: day - month - year . July 2, 1624
PlacePlace of publication of the book, composition of the document or institution. Aix-en-Provence 43° 31' 47.42" N, 5° 26' 50.89" E
Associated personsNames of Persons who are mentioned in the annotation.
LiteratureReference to literature. Tamizey de Larroque 1894, V, p. 4941, Bresson 1975, p. 682
KeywordNumismatic Keywords  beauty, coin price, state of preservation, roman, homer, apollonius tyannaeus, silver casts, drawing
LanguageLanguage of the correspondence French
LinkLink to external information, e.g. Wikpedia https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62631048/f510.item.r=claude%20menestrier%20correspondance
Map
Loading map...
Grand documentOriginal passage from the "Grand document".

-Lettre du 2 juil. 1624 (d’Aix) : « J'ai différé à faire réponse aux votres attendu que j’espérais vous pouvoir faire tenir en bref une quantité des dessins des médailles non donné que désirez et autant de celles en argent pressé pour oir en quel manière vous plairons davantage et à cet effet j’ai pris huit écus de monoie de Rome de Monsieur Eschinard pour faire battre de l’argent et pour payer le peintre lequel travaille pour vous espérant par le prochain ordinaire vous les faire atenir. Vous desiriez voir le FL. CON. NEPOTIANVS. Je vous l’envoie pour lequel j’ai déboursé trois écus. Quant à l’Apollonius Tyane, si j’en voyois l’empreinte, possible que j’y entendrais, mais sans la voir, il est mal aisé, parce que j’en ai déjà vu de même, lequel n’est pas assez bien conservé partout, et quand il est question de payer chèrement, il faut que la beauté et la conservation fasse la plus part du marché et du surhaussement de prix, autrement les plus belles médailles et les plus rares perdent les trois quarts de leur prix si elles ne sont bien conservées. Si vous rencontriez quelque bel Homere je le prendrais volontiers encore que j’en ai plusieurs de diverses sortes. Mais je n’en veux pas, s’il n’est extrêmement bien net et bien conservé » (Bibliothèque de l’Ecole de Médecine de Montpellier, vol. II, 271, fol. 26 ; Tamizey de Laroque 1894, V, n° IV, p. 494 ; Bresson 1975, p. 68).

References

  1. ^  Tamizey de Larroque, Philippe (1894), Lettres de Peiresc. V. Lettres de Peiresc à Guillemin, à Holstenius, à Menestrier, Paris.
  2. ^  Bresson, A. (1975), "Peiresc et le commerce des antiquités à Rome", Gazette des Beaux-Arts, 85, févr. 1975, pp. 61-72.