Nicolas-Claude Fabri de Peiresc - Denis Guilllemin - 1609-6-1

From Fina Wiki


Nicolas-Claude Fabri de Peiresc - Denis Guilllemin - 1609-6-1
FINA IDUnique ID of the page  10265
InstitutionName of Institution. Paris, Bibliothèque nationale de France
InventoryInventory number. NAF, Ms. 5171, f° 708 et 710-724
AuthorAuthor of the document. Nicolas-Claude Fabri de Peiresc
RecipientRecipient of the correspondence. Denis Guillemin
Correspondence dateDate when the correspondence was written: day - month - year . June 1, 1609
PlacePlace of publication of the book, composition of the document or institution. Aix-en-Provence 43° 31' 47.42" N, 5° 26' 50.89" E
Associated personsNames of Persons who are mentioned in the annotation. François Ranchin
LiteratureReference to literature. Tamizey de Larroque 1893, p. 233 et 2421
KeywordNumismatic Keywords  goldsmiths, melting down, medieval, roman, montpellier, greek, ptolemies, arsinoe, collection numbers
LanguageLanguage of the correspondence French
LinkLink to external information, e.g. Wikpedia https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62631048/f249.item.r=Lettres%20de%20Peiresc
Map
Loading map...
Grand documentOriginal passage from the "Grand document".

-Mémoire (1 juin 1609, d’Aix) : p. 233 : « Et partout. Rechercher soigneusement les orfèvres et voir d’en ramasser des vieilles monnaies, telles que je lui fis voir en mon étude à peu près, ayant des grosses lettres carrées, des chiffres, des têtes quelquefois, etc. Et principalement des petites médailles d’or, fort déliées, et des plus grosses. Des petites médailles aussi qui semblent romaines, qui sont chargées de sangliers, chevaux, chevaliers, et autres telles choses, et des plus grosses, et en tous métaux » ; p. 242 : « A Montpellier. Il faudra voir Mr Ranchin, chancelier de l’Université de Médecine, et lui rendre ma lettre, et tâcher de voir son cabinet, même de jeter les yeux s’il se peut sur ses médailles d’or, sur ses bagues et gravures antiques, et sur ses instruments de bronze antique, même sur ses livres mss. Voir s’il a une médaille d’or d’Arsinoé grecque de 9 ou 10 écus d’or de poids. … Savoir aussi quel nombre il a de médailles grecques tant d’or et d’argent que de cuivre séparément des autres » (Paris, BnF, Fonds français, n. acq. 5171, fol. 708 et 710-724 ; voir Tamizey de Larroque 1893, p. 233 et 242).

Nouvelles acquisitions françaises

Bibliothèque nationale de France

References

  1. ^  Tamizey de Larroque, Ph. (1893), Lettres de Peiresc. IV. Lettres de Peiresc à Borrilly, à Bouchard et à Gassendi. Lettres de Gassendi à Peiresc (1626-1637), Paris.