Philippe Raffier - Bernard de Montfaucon - 1714-10-23

From Fina Wiki


Philippe Raffier - Bernard de Montfaucon - 1714-10-23
FINA IDUnique ID of the page  11317
InstitutionName of Institution. Paris, Bibliothèque nationale de France
InventoryInventory number. Fonds français 17711, f° 186v
AuthorAuthor of the document. Philippe Raffier
RecipientRecipient of the correspondence. Bernard de Montfaucon
Correspondence dateDate when the correspondence was written: day - month - year . October 23, 1714
PlacePlace of publication of the book, composition of the document or institution. Rome 41° 53' 35.95" N, 12° 28' 58.55" E
Associated personsNames of Persons who are mentioned in the annotation. Pierre Rainssant
LiteratureReference to literature. Rainssant 16841
KeywordNumismatic Keywords  roman, philip the arab, iconography, ludi saeculares, otacilla, domitian
LanguageLanguage of the correspondence French
LinkLink to external information, e.g. Wikpedia
Map
Loading map...
Grand documentOriginal passage from the "Grand document".

-23 oct. 1714 (de Rome) : « On voit le principal de ces têtes sur les revers de Philippe le Jeune, de sa femme et de son fils avec l’inscription de l’armée miles et des jeux séculaires de Rome, lesquels furent institués pour le plaisir du peuple et pour honorer Diane et les autres dieux. Ce sont ces mêmes animaux dont on voit les figures dans les susdites mosaïques qu’on croit être le pavé du portique du temple de Diane sur le mont Aventin où le peuple s’assemblait pour (saisir ?) les nouveaux fruits et passait la nuit entière à veiller. Il y a des médailles de Philippe le Jeune qui ont au revers un éléphant sur lequel est assis une figure qui tient à la main un battant ainsi qu’on le voit dans les susdites mosaïques, l’inscription de la médaille est milliarium saeculum ou bien aeternitas aug, ce qui se rapporte aux jeux séculaires et aux éléphants que Philippe donna en cette occasion pour le spectacle du cirque, comme l’écrit Capitolin. D’autres médailles ont cette inscription Saecula nec aug et représentent au revers un lion semblable à celui dont on voit la figure dans les susdites mosaïques, qui semble être conduit aux jeux du cirque. On voit dans la médaille de Otacilia Aucta, femme de l’empereur Philippe cette inscription Saeculares Aug, avec la figure de l’hippopotame, laquelle on voit semblablement dans les dites mosaïques ou un chasseur veut le percer avec un fer. Les antiquaires remarquent que Domitien fit paraître au peuple dans ses jeux séculaires un rhinocéros qu’il voulut pour cette raison qu’on représentât dans ses médailles comme l’a remarqué Rainssant dans la définition qu’il a fait des 12 médailles des jeux séculaires de Domitien. Ce sont là les mêmes que de Mr. (Bianquoni ?) » (BnF, Fonds français 17711, f° 186v).

Bibliothèque nationale de France

References

  1. ^  Rainssant, Pierre (1684), Dissertation sur douze médailles des jeux séculaires de l'empereur Domitien, Versailles, François Muguet, in 4°, 67 p.