Pierre Bayle - Claude Nicaise - 1687-2-6

From Fina Wiki


Pierre Bayle - Claude Nicaise - 1687-2-6
FINA IDUnique ID of the page  1541
InstitutionName of Institution.
InventoryInventory number.
AuthorAuthor of the document. Pierre Bayle
RecipientRecipient of the correspondence. Claude Nicaise
Correspondence dateDate when the correspondence was written: day - month - year . February 6, 1687
PlacePlace of publication of the book, composition of the document or institution. Rotterdam 51° 55' 22.40" N, 4° 27' 47.45" E
Associated personsNames of Persons who are mentioned in the annotation. François de Camps
LiteratureReference to literature.
KeywordNumismatic Keywords 
LanguageLanguage of the correspondence French
LinkLink to external information, e.g. Wikpedia http://bayle-correspondance.univ-st-etienne.fr/?Lettre-689-Pierre-Bayle-a-Claude
Map
Loading map...
Grand documentOriginal passage from the "Grand document".

Lettre du 6 février 1687 (Rotterdam) : « Mais que ne vous dois-je pas Monsieur pour le bien que vous m’avez procuré de la part de Mons[eigneur] l’eveque de Pamiers digne neveu du grand prel[at] et de l’illustre archeveque qui est mort depuis que[l]que tems [2]. L’eloge que j’ai recu en même tems est fort bien ecrit, et je voi par les premieres lignes qu’il paroitra dans quelque recueil d’hommes illus[tres] dans l’etude des médailles. Je vous suplie tres humblement Monsieur, de temoigner à Monsie[ur] / l’eveque de Pamiers mes plus profonds respects et la reconnoissance que j’ai pour un present si precieux que les deux derniers ouvrages de feu Monsieur l’archeveque d’Alby » (lettre n° 689).

RemarksRemarks regarding the annotation. (fr)

(Commentaires d’Anthony MacKenna : [2] A la fin de l’ "Histoire et éloge de l’archevêque d’Alby » dans les NRL, janvier 1687, cat. iv (voir la note suivante), Bayle annonce : « Le public verra sans doute plus amplement les éloges de cet archevêque, par les soins de M. l’évêque de Pamiers son neveu, qui est d’une grande érudition », mais il dut corriger cette remarque dans la Préface des NRL du mois suivant : « On s’est trompé dans les Nouvelles de janvier, en parlant de feu M. l’archevêque d’Alby, lors qu’on a dit que M. l’évêque de Pamiers est son neveu. » La méprise de Bayle est amusante et il s’en explique dans l’article « Serroni, Hyacinthe » du DHC. En effet, celui qu’il désigne comme l’érudit évêque de Pamiers est François de Camps, qui « avait l’honneur d’appartenir » à l’évêque d’Alby : Bayle avait mal interprété cette formule. François de Camps, ancien moniteur des Petites Ecoles de Port-Royal, intime d’Hyacinthe Serroni et de Léon Bacoué, avait su s’insinuer dans le petit milieu de la numismatique naissante et se faire nommer d’abord coadjuteur de Bacoué à Glandève et ensuite évêque de Pamiers par la faveur du Père de La Chaize : voir Lettres 449, n.17, et 618, n.11. Il avait peut-être servi d’intermédiaire pour l’envoi des NRL aux deux évêques, ses protecteurs : voir Lettre 455, n.15. (fr)