Pierre Bayle - Jacques Du Rondel - 1692-5-5

From Fina Wiki


Pierre Bayle - Jacques Du Rondel - 1692-5-5
FINA IDUnique ID of the page  4720
InstitutionName of Institution.
InventoryInventory number.
AuthorAuthor of the document. Pierre Bayle
RecipientRecipient of the correspondence. Jacques Du Rondel
Correspondence dateDate when the correspondence was written: day - month - year . May 5, 1692
PlacePlace of publication of the book, composition of the document or institution. Rotterdam 51° 55' 22.40" N, 4° 27' 47.45" E
Associated personsNames of Persons who are mentioned in the annotation. Ezechiel Spanheim
LiteratureReference to literature. Spanheim 16641
KeywordNumismatic Keywords  antiquarianism, book
LanguageLanguage of the correspondence French
LinkLink to external information, e.g. Wikpedia http://bayle-correspondance.univ-st-etienne.fr/?Lettre-864-Pierre-Bayle-a-Jacques&lang=fr
Map
Loading map...
Grand documentOriginal passage from the "Grand document".

Lettre du 5 mai 1692 (de Rotterdam) : « Et qu’on ne me dise pas que nôtre siécle, revenu et gueri de l’esprit critique qui regnoit dans le precedent, ne regarde que comme des pedanteries, les écrits de ceux qui corrigent les faussetez de fait, concernant ou l’histoire particuliere des grands hommes, ou le nom des villes, ou telles autres choses ; car il est certain à tout prendre, qu’on n’a jamais eu plus d’attachement qu’aujourd’huy à ces sortes d’éclaircissemens. Pour un chercheur d’experiences physiques, pour un mathematicien, vous trouvez cent personnes qui étudient à fond l’histoire avec toutes ses dependances ; et jamais la science de l’antiquariat, je veux dire l’étude des medailles, des inscriptions, des bas-reliefs, etc. n’avoit été cultivée comme elle l’est presentement. A quoy aboutit-elle ? A mieux établir le tems où certains faits particuliers sont arrivéz ; à empêcher qu’on ne prenne une ville ou une personne pour une autre ; à fortifier des conjectures sur certains rites des Anciens ; et à cent autres curiositez, dont le public n’a que faire, selon les dedaigneuses / maximes qui font le sujet de cette troisiéme difficulté : maximes qui n’ont pas empêché un grand homme, aussi consommé dans les affaires d’Etat, que dans l’étude des belles-lettres, de publier un gros livre sur l’excellence et sur l’utilité des medailles [23]. » (Correspondance de Pierre Bayle, lettre n° 864 : http://bayle-correspondance.univ-st-etienne.fr/?Lettre-864-Pierre-Bayle-a-Jacques&lang=fr).

RemarksRemarks regarding the annotation. (fr)

[23] Ezéchiel Spanheim, Disputationes de usu et præstantia numismatum antiquorum (Rome 1664, 4°, 2 vol. ; 2 e éd. Amsterdam 1671, 4°, 2 vol. ; 3 e éd. Londres 1706-1717, folio, 2 vol.). (fr)

References

  1. ^  Spanheim, Ezechiel (1664), Dissertatio de praestantia et usu numismatum antiquorum, Rome.