Antoine Galland - Ezechiel Spanheim - 1700-11-23

From Fina Wiki
Revision as of 13:18, 28 January 2020 by FDeCallatay (talk | contribs) (Created page with "{{Correspondence |Institution=Paris, Bibliothèque nationale de France |Inventory=Ms. Français 6138, Galland. Correspondance de Caen, p. 104-106 |Author=Antoine Galland |Reci...")
(diff) ← Older revision | Latest revision (diff) | Newer revision → (diff)


Antoine Galland - Ezechiel Spanheim - 1700-11-23
FINA IDUnique ID of the page  5748
InstitutionName of Institution. Paris, Bibliothèque nationale de France
InventoryInventory number. Ms. Français 6138, Galland. Correspondance de Caen, p. 104-106
AuthorAuthor of the document. Antoine Galland
RecipientRecipient of the correspondence. Ezechiel Spanheim
Correspondence dateDate when the correspondence was written: day - month - year . November 23, 1700
PlacePlace of publication of the book, composition of the document or institution. Caen 49° 10' 58.08" N, 0° 22' 8.69" W
Associated personsNames of Persons who are mentioned in the annotation. Claude Nicaise, Gisbert Cuper, Nicolas-Joseph Foucault
LiteratureReference to literature. Galland 16961, Abdel-Halim 1964, p. 343-344, n° CXLIV2
KeywordNumismatic Keywords  book, roman, gordianus, quarrel, constantinus, catalogue
LanguageLanguage of the correspondence French
LinkLink to external information, e.g. Wikpedia https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b9060769c/f54.image
Map
Loading map...
Grand documentOriginal passage from the "Grand document".

-Lettre du 23 nov. 1700 (de Caen) : « J’ai su par l’entremise de M. l’Abbé Nicaise, que par les soins de M. Cuper, un libraire de Hollande était résolu de réduire en un seul recueil, tout ce qui a été édcrit sur la question, savoir s’il y a eu trois, ou quatre Gordiens, et pour cela de faire traduire en latin ce qui a paru en français. Sur cet avis ayant jugé à propos de traduire moi-même les lettres d’Entyphron et de Philoxène, je prends la liberté, Monsieur, de vous adresser les traductions que j’en ai faites, et de vous supplier de vouloir bien les faire (parvenir) à M. Cuper, comme vous avez déjà eu la bonté de lui faire tenir la lettre française de Philoxène. J’ai fait quelques petits changements et additions à cette dernière, une particulièrement qui regarde la multiplicité des Constantins que je réduis par les médailles, aux seuls que l’on doit reconnaître. Si vous avez la curiosité et le loisir de la lire, afin de vous épargner la peine de la chercher, vous la trouverez à la page 124. Après avoir achevé les catalogues des différentes suites des médailles du cabinet de M. Foucault, il y a quelques semaines que j’ai commencé de travailler aux Selecta des impériales les plus particulières qui s’y trouvent en argent et en bronze de toutes les grandeurs, avec des remarques abrégées sur chacune suivant la matière qu’elles me fourniront d’en dire quelque chose. Il y a peu de têtes dans toute la suite dont ce cabinet ne fournisse quelque médaille » (Paris, BnF, Ms. Français 6138, Galland. Correspondance de Caen, p. 104-106 ; Abdel Halim, p. 343-344, n° CXLIV)

Bibliothèque nationale de France

References

  1. ^  Galland, Antoine (1696), Lettre touchant l'histoire des quatre Gordiens prouvée par les médailles, chez Jean Boudot, Paris.
  2. ^  Abdel-Halim, M. (1964), Antoine Galland, sa vie et son œuvre, Paris.