Antoine Galland - Gisbert Cuper - 1705-8-13

From Fina Wiki
Revision as of 12:24, 5 January 2020 by FDeCallatay (talk | contribs) (Created page with "{{Correspondence |Author=Antoine Galland |Recipient=Gisbert Cuper |Correspondence date=1705/08/13 |Place=Caen |Coordinates=49.1828, -0.36908 |Associated persons=Nicolas-Joseph...")
(diff) ← Older revision | Latest revision (diff) | Newer revision → (diff)


Antoine Galland - Gisbert Cuper - 1705-8-13
FINA IDUnique ID of the page  5549
InstitutionName of Institution.
InventoryInventory number.
AuthorAuthor of the document. Antoine Galland
RecipientRecipient of the correspondence. Gisbert Cuper
Correspondence dateDate when the correspondence was written: day - month - year . August 13, 1705
PlacePlace of publication of the book, composition of the document or institution. Caen 49° 10' 58.08" N, 0° 22' 8.69" W
Associated personsNames of Persons who are mentioned in the annotation. Nicolas-Joseph Foucault, Jacques Bary
LiteratureReference to literature. Abdel-Halim 1964, p. 510-511, n° CCXXVI1
KeywordNumismatic Keywords  diadumenianus, roman, heraclitus, drawing, dissertation, academy, book price, price
LanguageLanguage of the correspondence French
LinkLink to external information, e.g. Wikpedia
Map
Loading map...
Grand documentOriginal passage from the "Grand document".

-Lettre du 13 août 1705 (de Caen) : [Galland reprend les divers articles des lettres de Cuper dans leur ordre, avec ses propres commentaires fondés pour la plupart sur l’étude des pièces de la collection Foucault] « J’ai envoyé à Paris le discours que j’ai fait sur la médaille de Diaduménien où nous avons la figure d’Héraclite pour être lu dans notre Académie ; mais je n’ai pas encore eu nouvelle qu’il y ait été lu. Je vous envoie un dessin de la médaille, que j’ai tiré moi-même. Je vous enverrais aussi une copie du discours, s’il ne fallait pas trop de temps à la faire. Il vaudrait mieux vous l’envoyer imprimé ; mais je ne suis pas de ceux qui se pressent de faire imprimer leurs ouvrages, ni qui puissent faire la dépense pour cela. Car, comme ces sortes de petits ouvrages ne sont pas propres à beaucoup de monde, les libraires ne veulent pas se charger des frais de l’impression. L’argent des cinq médailles a été compté à Rouen, et je ne doute pas que M. de Bary n’en ait présentement reçu la nouvelle » (Abdel Halim, p. 510-511, n° CCXXVI).

References

  1. ^  Abdel-Halim, M. (1964), Antoine Galland, sa vie et son œuvre, Paris.