Antoine Galland - Gisbert Cuper - 1713-3-31

From Fina Wiki
Revision as of 14:55, 11 January 2020 by FDeCallatay (talk | contribs) (Created page with "{{Correspondence |Author=Antoine Galland |Recipient=Gisbert Cuper |Correspondence date=1713/03/31 |Place=Paris |Coordinates=48.8567, 2.35146 |Associated persons=Louis II Phél...")
(diff) ← Older revision | Latest revision (diff) | Newer revision → (diff)


Antoine Galland - Gisbert Cuper - 1713-3-31
FINA IDUnique ID of the page  5655
InstitutionName of Institution.
InventoryInventory number.
AuthorAuthor of the document. Antoine Galland
RecipientRecipient of the correspondence. Gisbert Cuper
Correspondence dateDate when the correspondence was written: day - month - year . March 31, 1713
PlacePlace of publication of the book, composition of the document or institution. Paris 48° 51' 24.12" N, 2° 21' 5.26" E
Associated personsNames of Persons who are mentioned in the annotation. Louis II Phélypeaux de Pontchartrain, Ogier Ghiselin de Busbecq, Johann Carl Schott, Jean Hardouin, François de Camps, Paul Lucas, Louis XIV of France
LiteratureReference to literature. Abdel-Halim 1964, p. 645-648, n° CCCXIV1
KeywordNumismatic Keywords  dictionary, roman republican, augustus, quarrel, portrait, health, gems, book, levant
LanguageLanguage of the correspondence French
LinkLink to external information, e.g. Wikpedia
Map
Loading map...
Grand documentOriginal passage from the "Grand document".

-Lettre du 31 mars 1713 (de Paris) : [article du Dictionnaire historique et numismatique de Galland ; médaille consulaire incertaine ; médaille d’Auguste qui fait le sujet de la dispute entre Galland et Schott. Galland promet à son correspondant une copie de sa réfutation de l’antiquaire du roi de Prusse] « Je vous suis bien obligé du portrait que vous m’avez fait de votre personne. En échange, voici le mien : j’aurai 67 accomplis au 6e du mois prochain, et à cet âge je n’ai pas besoin de lunettes, non plus que vous. Je ne dirai pas comme vous que je marche en jeune homme. Un asthme de ventosité, que j’ai depuis presque ma jeunesse, m’oblige de ménager mes pas, malgré mes forces et mon courage. Je n’ai pas présentement occasion de monter à cheval, mais j’en supporterais la fatigue aussi facilement que je l’ai fait dans mes voyages. Pour ce qui est de l’habitude du corps, je suis d’une taille moyenne, ni gros, ni gras, ni aussi d’une maigreur à se faire remarquer. Je joins mes vœux aux vôtres sur la durée de notre bonne santé, jusqu’à ce qu’il plaise à Dieu d’en disposer selon sa volonté, et de mettre fin à l’amitié, et à la correspondance qui est entre vous et moi depuis tant d’années » [critique d’ouvrages de numismatique du Père Hardouin ; essai d’explication de la pierre gravée dont l’impression a été envoyée par Cuper] « M. L’Abbé de Camps travaille fortement à mettre en état la seconde édition de ses médaillons »… « Ces dernières années, M. Paul Lucas fut envoyé au Levant par M. le comte de Pontchartrain, avec ordre d’acheter des médailles pour le cabinet du roi, et en chemin faisant, de copier les inscriptions antiques qu’il rencontrerait, et surtout de prendre à Angora, ou Ancyre, une nouvelle copie de celle qui contient les actions d’Auguste, dont il y a longtemps que nous avons la première par les soins du célèbre Busbeck » (Abdel Halim, p. 645-648, n° CCCXIV).

References

  1. ^  Abdel-Halim, M. (1964), Antoine Galland, sa vie et son œuvre, Paris.