Difference between revisions of "Antoine Galland - Gisbert Cuper - 1714-2-20"

From Fina Wiki
(Created page with "{{Correspondence |Author=Antoine Galland |Recipient=Gisbert Cuper |Correspondence date=1714/02/20 |Place=Paris |Coordinates=48.8567, 2.35146 |Associated persons=Paul Lucas; Ch...")
 
 
(One intermediate revision by one other user not shown)
Line 6: Line 6:
 
|Coordinates=48.8567, 2.35146
 
|Coordinates=48.8567, 2.35146
 
|Associated persons=Paul Lucas; Charles-César Baudelot de Dairval; Jean Foy-Vaillant; Anselmo Maria Banduri; Andrew Fountaine; Jeanne-Baptiste d'Albert de Luynes; François de Camps
 
|Associated persons=Paul Lucas; Charles-César Baudelot de Dairval; Jean Foy-Vaillant; Anselmo Maria Banduri; Andrew Fountaine; Jeanne-Baptiste d'Albert de Luynes; François de Camps
|Literature=Abdel-Halim 1964, p. 657-660, n° CCCXXIV ; Callataÿ 2015, p. 315, II.23
+
|Literature=Abdel-Halim 1964, p. 657-660, n° CCCXXIV ; Callataÿ 2015a, p. 315, II.23
|Numismatic keyword=gordianus; greek; pacatianus; Decius; collection sale; medaglions
+
|Numismatic keyword=gordianus; greek; pacatianus; Decius; collection sale; medallions
 
|CorrespondenceLanguage=French
 
|CorrespondenceLanguage=French
 
|Grand document=-Lettre du 20 févr. 1714 (de Paris) : « Touchant le Voyage de M. Paul Lucas, qui n’était pas encore arrivé à vos libraires de Hollande, je suis bien aise de vous avertir que M. Paul Lucas n’en a fourni que le Journal, bien sèchement. C’est un homme qui n’a aucune étude, et pas même de style en écrivant. C’est M. Baudelot qui a mis le Voyage d’Egypte dans l’état que vous pouvez l’avoir vu, et qu’il a orné du sien de la manière qui lui a plu. Et celui qui vient d’être mis au jour, est dû aux soins et au travail de M. Fromont, que je ne connais que de nom » ; « M. Vaillant, dans ses Médailles grecques, rapporte une médaille de Gordien […] » [médailles de Pacatianus ; sur le titre d’Auguste attribué aux empereurs romains ; médaille citée par Cuper, représentant un roi maure] « D. Anselme, que je n’ai vu depuis cinq ou six semaines, était enfin sur le point de commencer à faire imprimer le catalogue général des médaillons et médailles du bas empire depuis Trajan Dèce. Nous avons ici depuis six mois, et davantage, M. le chevalier Fontaine (Fountaine), d’Angleterre, qui a fait un grand achat de médailles, comme de celles de madame la comtesse de Véruë (Jeanne-Baptiste d’Albert de Luynes [1670-1736], qui les avait eues, en présent, du roi de Sicile d’aujourd’hui, de celles de feu M. le comte de Vaux, fils du fameux M. Fouquet, et d’autres. Il a accommodé M. l’Abbé de Camps des médaillons de Madame la comtesse de Véruë, qu’il n’avait pas. Tant ces médaillons, que plusieurs autres qui lui sont venus d’Italie et d’ailleurs, depuis un an, ont enrichi sa suite considérablement » (Abdel Halim, p. 657-660, n° CCCXXIV ; Callataÿ 2015, p. 315, II.23).
 
|Grand document=-Lettre du 20 févr. 1714 (de Paris) : « Touchant le Voyage de M. Paul Lucas, qui n’était pas encore arrivé à vos libraires de Hollande, je suis bien aise de vous avertir que M. Paul Lucas n’en a fourni que le Journal, bien sèchement. C’est un homme qui n’a aucune étude, et pas même de style en écrivant. C’est M. Baudelot qui a mis le Voyage d’Egypte dans l’état que vous pouvez l’avoir vu, et qu’il a orné du sien de la manière qui lui a plu. Et celui qui vient d’être mis au jour, est dû aux soins et au travail de M. Fromont, que je ne connais que de nom » ; « M. Vaillant, dans ses Médailles grecques, rapporte une médaille de Gordien […] » [médailles de Pacatianus ; sur le titre d’Auguste attribué aux empereurs romains ; médaille citée par Cuper, représentant un roi maure] « D. Anselme, que je n’ai vu depuis cinq ou six semaines, était enfin sur le point de commencer à faire imprimer le catalogue général des médaillons et médailles du bas empire depuis Trajan Dèce. Nous avons ici depuis six mois, et davantage, M. le chevalier Fontaine (Fountaine), d’Angleterre, qui a fait un grand achat de médailles, comme de celles de madame la comtesse de Véruë (Jeanne-Baptiste d’Albert de Luynes [1670-1736], qui les avait eues, en présent, du roi de Sicile d’aujourd’hui, de celles de feu M. le comte de Vaux, fils du fameux M. Fouquet, et d’autres. Il a accommodé M. l’Abbé de Camps des médaillons de Madame la comtesse de Véruë, qu’il n’avait pas. Tant ces médaillons, que plusieurs autres qui lui sont venus d’Italie et d’ailleurs, depuis un an, ont enrichi sa suite considérablement » (Abdel Halim, p. 657-660, n° CCCXXIV ; Callataÿ 2015, p. 315, II.23).
 
}}
 
}}

Latest revision as of 16:44, 12 October 2020


Antoine Galland - Gisbert Cuper - 1714-2-20
FINA IDUnique ID of the page  5660
InstitutionName of Institution.
InventoryInventory number.
AuthorAuthor of the document. Antoine Galland
RecipientRecipient of the correspondence. Gisbert Cuper
Correspondence dateDate when the correspondence was written: day - month - year . February 20, 1714
PlacePlace of publication of the book, composition of the document or institution. Paris 48° 51' 24.12" N, 2° 21' 5.26" E
Associated personsNames of Persons who are mentioned in the annotation. Paul Lucas, Charles-César Baudelot de Dairval, Jean Foy-Vaillant, Anselmo Maria Banduri, Andrew Fountaine, Jeanne-Baptiste d'Albert de Luynes, François de Camps
LiteratureReference to literature. Abdel-Halim 1964, p. 657-660, n° CCCXXIV1, Callataÿ 2015a, p. 315, II.232
KeywordNumismatic Keywords  gordianus, greek, pacatianus, decius, collection sale, medallions
LanguageLanguage of the correspondence French
LinkLink to external information, e.g. Wikpedia
Map
Loading map...
Grand documentOriginal passage from the "Grand document".

-Lettre du 20 févr. 1714 (de Paris) : « Touchant le Voyage de M. Paul Lucas, qui n’était pas encore arrivé à vos libraires de Hollande, je suis bien aise de vous avertir que M. Paul Lucas n’en a fourni que le Journal, bien sèchement. C’est un homme qui n’a aucune étude, et pas même de style en écrivant. C’est M. Baudelot qui a mis le Voyage d’Egypte dans l’état que vous pouvez l’avoir vu, et qu’il a orné du sien de la manière qui lui a plu. Et celui qui vient d’être mis au jour, est dû aux soins et au travail de M. Fromont, que je ne connais que de nom » ; « M. Vaillant, dans ses Médailles grecques, rapporte une médaille de Gordien […] » [médailles de Pacatianus ; sur le titre d’Auguste attribué aux empereurs romains ; médaille citée par Cuper, représentant un roi maure] « D. Anselme, que je n’ai vu depuis cinq ou six semaines, était enfin sur le point de commencer à faire imprimer le catalogue général des médaillons et médailles du bas empire depuis Trajan Dèce. Nous avons ici depuis six mois, et davantage, M. le chevalier Fontaine (Fountaine), d’Angleterre, qui a fait un grand achat de médailles, comme de celles de madame la comtesse de Véruë (Jeanne-Baptiste d’Albert de Luynes [1670-1736], qui les avait eues, en présent, du roi de Sicile d’aujourd’hui, de celles de feu M. le comte de Vaux, fils du fameux M. Fouquet, et d’autres. Il a accommodé M. l’Abbé de Camps des médaillons de Madame la comtesse de Véruë, qu’il n’avait pas. Tant ces médaillons, que plusieurs autres qui lui sont venus d’Italie et d’ailleurs, depuis un an, ont enrichi sa suite considérablement » (Abdel Halim, p. 657-660, n° CCCXXIV ; Callataÿ 2015, p. 315, II.23).

References

  1. ^  Abdel-Halim, M. (1964), Antoine Galland, sa vie et son œuvre, Paris.
  2. ^  Callataÿ, Fr. de (2015), “Sir Andrew Fountaine (1676-1753) and his early numismatic correspondence with Andreas Morell (1646-1703)”, in R. Bland and D. Calomino (eds.), Studies in Ancient Coinage in Honour of Andrew Burnett, London, p. 293-316.