Charles de Brosses - Charles-Claude Bernard de Blancey - 1739-7-25

From Fina Wiki
Revision as of 13:54, 24 September 2019 by FDeCallatay (talk | contribs)
(diff) ← Older revision | Latest revision (diff) | Newer revision → (diff)


Charles de Brosses - Charles-Claude Bernard de Blancey - 1739-7-25
FINA IDUnique ID of the page  1905
InstitutionName of Institution.
InventoryInventory number.
AuthorAuthor of the document. Charles de Brosses
RecipientRecipient of the correspondence. Charles-Claude Bernard de Blancey
Correspondence dateDate when the correspondence was written: day - month - year . July 25, 1739
PlacePlace of publication of the book, composition of the document or institution. Verona 45° 26' 18.60" N, 10° 59' 32.68" E
Associated personsNames of Persons who are mentioned in the annotation. Lodovico Moscardo, Scipione Maffei, Mario Bevilacqua, Giovanni Saibanti
LiteratureReference to literature. d’Agay 1986, Lettre XII, « Véronne, Vincence », p. 1691
KeywordNumismatic Keywords  collection
LanguageLanguage of the correspondence French
LinkLink to external information, e.g. Wikpedia https://books.google.be/books?id=Jm2u6V5KgosC&pg=PA67&lpg=PA67&dq=%C3%A9gyptiens+et+de+lampes+antiques+de+toutes+mati%C3%A8res+et+de+toutes+figures&source=bl&ots=3X 61I9Udk&sig=ACfU3U3rqLpyaXXambsLtlpIcWEXg-HoSA&hl=fr&sa=X&ved=2ahUKEwiT0ZGxwOnkAhWBZMAKHRPOCwAQ6AEwCnoECAkQAQ#v=onepage&q&f=false
Map
Loading map...
Grand documentOriginal passage from the "Grand document".

Lettre du 25 juillet 1739 (s.l.) : Après avoir évoqué, p. 164, le nouveau Musée construit par Scipio Maffei, Brosses mentionne trois cabinets véronais dont ils ne parle pas des médailles:« Nous ne sommes pas fortunés en cabinets; celui de Moscardo, le plus célèbre d’Italie, est presque tout dissipé, et nous ne pûmes voir le reste; le maître était en campagne, n’ayant pas prévu notre arrivée. J’allai à celui de Saibanti, où il y a force manuscrits, quantité de bronze antiques, surtout de monuments égyptiens et de lampes antiques de toutes matières et de toutes figures, des cachets de famille en quantité, une tête grecque qui fera un Thésée si vous le voulez, grosse comme la boule des Bernardines, peut-être un peu moins. Au palais Bevilaqua, des statues dont quelques-unes antiques, des peintures (...).» (voir Fr. d’Agay 1986, Lettre XII, « Véronne, Vincence », p. 169).

RemarksRemarks regarding the annotation. (fr)

Note Guy Meyer : Cf. la correspondance entre Bianchi et Bourguet sur la dispersion du cabinet Moscardo. Le comte Lodovico Moscardo avait publié des Note overo memorie del Museo del conte Lodovico Moscardo nobile veronese (Verone, 1672), médailles, p. 1-7. Scipio Maffei traite de ces collections au vol. III, de Verona illustrata (Vérone, 1732), Mario Bevilacqua, p. 390-426 (médailles, p. 391); Moscardo, p. 426-429 (médailles, p. 429, cf. Vaillant, Colonies, préface); Saibente, p. 446-451 (« medaglie d’uomini illustri », p. 447). (fr)

References

  1. ^ d’Agay 1986