Gisbert Cuper - Mathurin Veyssière de La Croze - 1709-7-9

From Fina Wiki
Revision as of 20:39, 6 September 2019 by FDeCallatay (talk | contribs) (Created page with "{{Correspondence |Author=Gisbert Cuper |Recipient=Mathurin Veyssière de La Croze |Correspondence date=1709/07/09 |Place=Deventer |Coordinates=52.24927, 6.17613 |Associated pe...")
(diff) ← Older revision | Latest revision (diff) | Newer revision → (diff)


Gisbert Cuper - Mathurin Veyssière de La Croze - 1709-7-9
FINA IDUnique ID of the page  3756
InstitutionName of Institution.
InventoryInventory number.
AuthorAuthor of the document. Gisbert Cuper
RecipientRecipient of the correspondence. Mathurin Veyssière de La Croze
Correspondence dateDate when the correspondence was written: day - month - year . July 9, 1709
PlacePlace of publication of the book, composition of the document or institution. Deventer 52° 14' 57.37" N, 6° 10' 34.07" E
Associated personsNames of Persons who are mentioned in the annotation. Isaac Vossius, Ezechiel Spanheim, Cornelis De Bruyn
LiteratureReference to literature. Cuper 1743, IX, p. 30-331
KeywordNumismatic Keywords  greek, persian, daric, price, parthian, arsaces
LanguageLanguage of the correspondence French
LinkLink to external information, e.g. Wikpedia https://books.google.be/books?id=YfS7N-XEdWkC&pg=PA603&dq=gisbert+cuper+1743+lettres+litt%C3%A9raire&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwiv bygqLrkAhUSJFAKHQ7kAgQQ6AEIKTAA#v=onepage&q&f=false
Map
Loading map...
Grand documentOriginal passage from the "Grand document".

-Lettre du 9 juillet 1709 (de Deventer) : sur la darique : « J’ai eu l’honneur de vous entretenir sur la valeur d’un daricus, mais voici un passage qui mérite vos réflexions. Isaac Vossius parle ainsi à la page 39. Translationis LXX. Interpretum. Aureus cum absolute ponitur Daricum significat. Daricus vero vel stater minam valet. Minam vero conficiunt centum drachmae. Quis unquam nummum argenteum, centum drachmarum aut vidit, aut sando accepit ? Je ne crois pas que ce savant homme ait cru que mina fut une espèce de monnaie, mais il parle ainsi pour prouver que les LXX . ont eu raison de traduire le mot hébreu Gen. XXVII, 28, & XLV, 2, par aureos. Vous voyez par là, Monsieur, qu’un daricus a valu 30 francs de la monnaie de Hollande ; et je vous prie de bien vouloir examiner la pesanteur et la valeur de la médaille dont vous m’avez fait tenir copie » … « c’est de là qu’on y trouve le grec, cette langue étant commune par toute l’Asie, où il y avait quantité de gens de cette nation, et des qui les Arsacides s’appelaient , comme il paraît par leurs médailles, dont je possède une très bien conservée » … « La seconde touche votre daricus ; Plutarque nous marque, Persarum numisma daricum sagittaris signatum fuisse ; et l’on en pourrait juger que le vôtre ne devrait pas être appelé ainsi, parce que le Sagittarius ne s’y voit pas. Mr. Hyde à la page 307, croit que c’est un roi qui se voit dans la posture d’un sur la médaille publiée par l’illustre Mr. le baron de Spanheim, et il ajoute que les Perses étaient les meilleurs sagittaires du monde, que c’est pour cela qu’un roi se voit tenant l’arc entre ses mains dans les ruines de Persépolis, et que si recte meminit Suetonius in Caligula ponit in Parthorum vexilio DRACONEM, et in eorum vexillo regio arcum. Mais il se trompe assurément, et Suétone n’en dit pas un seul mot » … « Il se peut aussi que les rois parthes avaient cette coutume, car sur le revers de ma médaille d’argent d’Arsacès, une figure habillée est assise, et tient aussi ainsi l’arc, ce qui me confirme dans ma pensée ; et cela se voit aussi sur une autre médaille, publiée par Mr. Le Bruyn, où il y a une semblable figure, où un roi parthe assis et tenant l’arc, avec cette légende,  » (Cuper 1743, IX, p. 30-33).

References

  1. ^  Cuper, G. (1743), Lettres de Critique, de Litterature, d ́Histoire, etc, ecrites a divers savans de l’Europe, Amsterdam.