Gisbert Cuper - Mathurin Veyssière de La Croze - 1709-9-7

From Fina Wiki
Revision as of 20:42, 8 September 2019 by FDeCallatay (talk | contribs)
(diff) ← Older revision | Latest revision (diff) | Newer revision → (diff)


Gisbert Cuper - Mathurin Veyssière de La Croze - 1709-9-7
FINA IDUnique ID of the page  3762
InstitutionName of Institution.
InventoryInventory number.
AuthorAuthor of the document. Gisbert Cuper
RecipientRecipient of the correspondence. Mathurin Veyssière de la Croze
Correspondence dateDate when the correspondence was written: day - month - year . September 7, 1709
PlacePlace of publication of the book, composition of the document or institution. Deventer (Oxen) 52° 14' 57.37" N, 6° 10' 34.07" E
Associated personsNames of Persons who are mentioned in the annotation. Adriaan Reland, Antoine Galland
LiteratureReference to literature. Cuper 1743, XIII, p. 421
KeywordNumismatic Keywords  roman, constantinus, armenia, paleography
LanguageLanguage of the correspondence French
LinkLink to external information, e.g. Wikpedia https://books.google.be/books?id=YfS7N-XEdWkC&pg=PA603&dq=gisbert+cuper+1743+lettres+litt%C3%A9raire&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwiv bygqLrkAhUSJFAKHQ7kAgQQ6AEIKTAA#v=onepage&q&f=false
Map
Loading map...
Grand documentOriginal passage from the "Grand document".

-Lettre du 7 septembre 1709 (d’Oxen) : «Je puis vous assurer qu’on lit sur la médaille, publiée par Mr. Reland, VICTORIA CONSTANTINI AVG. ; car je l’ai eue en mais, et meis oculis vidi. Mr. Galland, si je ne me trompe, m’en a parlé aussi dans une de ses lettres, et je vous communiquerai son explication quand je serai rendu à ma bibliothèque. Est-ce qu’il ne se pourrait pas que lesrois d’Arménie aient imité ceux de Constantinople, qui se disaient  ? car votre explication de la syllabe ou mot SIZ, me plaît beaucoup » ; « Le grec qui entre dans ladite lettre est fort mal copié, et l’on est convaincu par là, que Mr. d’Oelven ne s’y entend pas. J’approuve les considérations, qui y sont couchées, et elles servent, si je ne me trompe, à extirper des explications des médailles, qui sont si bizarres, et tout-à-fait mal fondées. Voilà, Monsieur, tout ce que je puis vous dire sur vos deux belles lettres ; je les lirai de nouveau à Deventer, et si j’ai oublié quelque chose, je vous en parlerai dans une autre lettre. J’espère d’avoir bientôt vos considérations sur la médaille, où il y a quatre caractères inconnus, que je vous ai envoyée dans une de mes lettre » (Cuper 1743, XIII, p. 42).

References

  1. ^  Cuper, G. (1743), Lettres de Critique, de Litterature, d ́Histoire, etc, ecrites a divers savans de l’Europe, Amsterdam.