Gisbert Cuper - Mathurin Veyssière de La Croze - 1714-12-13

From Fina Wiki
Revision as of 22:15, 8 April 2020 by FDeCallatay (talk | contribs)
(diff) ← Older revision | Latest revision (diff) | Newer revision → (diff)


Gisbert Cuper - Mathurin Veyssière de La Croze - 1714-12-13
FINA IDUnique ID of the page  3889
InstitutionName of Institution.
InventoryInventory number.
AuthorAuthor of the document. Gisbert Cuper
RecipientRecipient of the correspondence. Mathurin Veyssière de la Croze
Correspondence dateDate when the correspondence was written: day - month - year . December 13, 1714
PlacePlace of publication of the book, composition of the document or institution. Deventer 52° 14' 57.37" N, 6° 10' 34.07" E
Associated personsNames of Persons who are mentioned in the annotation. Friedrich I of Prussia, Johann Carl Schott, Giesote de Villecotrés, Michel-Ange de La Chausse
LiteratureReference to literature. Cuper 1743, XLIX, p. 163-41
KeywordNumismatic Keywords  greek, antiochus, seleucids, forgeries, paduan
LanguageLanguage of the correspondence French
LinkLink to external information, e.g. Wikpedia https://books.google.be/books?id=YfS7N-XEdWkC&pg=PA603&dq=gisbert+cuper+1743+lettres+litt%C3%A9raire&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwiv bygqLrkAhUSJFAKHQ7kAgQQ6AEIKTAA#v=onepage&q&f=false
Map
Loading map...
Grand documentOriginal passage from the "Grand document".

-Lettre du 13 décembre 1714 (de Deventer) : « Permettez-moi de vous faire une autre prière, que vous ne me refuserez pas, si vous pouvez consulter le cabinet de sa Majesté ; j’ai remarqué, qu’il y a des médailles d’Antiochus, sur lesquelles se trouve le Pentagenum et le mot , et cela après la victoire remportée sur les Galates. Il n’y a pas un antiquaire qui fasse mention d’une telle médaille ; Pierius pourtant et d’autres témoignent qu’ils les ont vues. Je sais bien que Pierius est un pauvre homme en fait d’antiquités, et je m’étonne que d’autres le suivent aveuglément, et principalement Mr. de la Chaussée ; mais je souhaite d’être informé, si par hasard une telle médaille ou fausse ou légitime se trouve dans ce cabinet ; et peut-être, qu’on en pourrait trouver parmi les Padouanes, que Mr. Schott va publier, et ce savant antiquaire vous en pourra donner des bonnes informations » ; p. 164 : « L’on me mande aussi que le consul d’Angleterre m’envoiera bientôt de belles curiosités, et que le supérieur des Capucins français m’a écrit une lettre, sur trois diverses matières de l’Antiquité, qu’il aime extrêmement les médailles, les inscriptions, les autres monuments anciens et qu’il en fait une belle collection, qu’il se nomme Giesote de Villecotrès, et qu’il est d’une famille noble » (Cuper 1743 XLIX, p. 163-4).

References

  1. ^  Cuper, G. (1743), Lettres de Critique, de Litterature, d ́Histoire, etc, ecrites a divers savans de l’Europe, Amsterdam.