Jean Graverol - Jean Le Clerc - 1690-6-10

From Fina Wiki
Revision as of 22:11, 15 March 2020 by FDeCallatay (talk | contribs)
(diff) ← Older revision | Latest revision (diff) | Newer revision → (diff)


Jean Graverol - Jean Le Clerc - 1690-6-10
FINA IDUnique ID of the page  6257
InstitutionName of Institution. Amsterdam, Universiteitsbibliotheek
InventoryInventory number. Ms J 37
AuthorAuthor of the document. Jean Graverol
RecipientRecipient of the correspondence. Jean Le Clerc
Correspondence dateDate when the correspondence was written: day - month - year . June 10, 1690
PlacePlace of publication of the book, composition of the document or institution. London 51° 30' 26.35" N, 0° 7' 39.54" W
Associated personsNames of Persons who are mentioned in the annotation. Jean-Pierre Rigord
LiteratureReference to literature. Grazia - Sina 1987-1997, II, lettre n° 168, p. 11-121
KeywordNumismatic Keywords  greek, isis, panticapaeum, herodus antipas, chronology
LanguageLanguage of the correspondence French
LinkLink to external information, e.g. Wikpedia
Map
Loading map...
Grand documentOriginal passage from the "Grand document".

-Lettre du 10 juin 1690 (de Londres) : « L’unique pièce que j’ai reçue depuis longtemps de mon frère c’est l’explication d’une médaille grecque, qui porte le nom du dieu Pan, et que mon frère croit être la déesse Isis. Mons.r Rigord de Marseille, qui a joint à cette dissertation sa réponse, approuve la conjecture de mon frère ; il ne s’éloigne de son sentiment qu’à l’égard de quelques circonstances. Ces deux petits traités sont précédés d’une dissertation historique du même Mons.r Rigord, homme curieux et habile, sur une médaille d’Herodes Antipas, par laquelle il prétend justifier la chronologie de Joseph, et le sentiment de ceux qui mettent la naissance de Notre Seigneur dans l’année de Rome 750. Tous ces trois petits ouvrages ont été imprimés ensemble à Paris in 4°. Mr Rigord m’en envoyait trois exemplaires. Mais son correspondant à Rouen ne m’en a envoyé qu’un, que je vous offre pourtant, si vous souhaitez de le voir. Si pour des raisons, je n’avais eu dessein de me cacher, j’aurais pris la liberté de vous communiquer uen petite pièce, qui est depuis assez longtemps sortie de mon cabinet, et que je vous envoierai, de même qu’à Monsieur Leti, par la première occasion » (Amsterdam, R.K., Ms J 37 ; Jean Le Clerc, Epistolario, II, lettre n° 168, p. 11-12).

References

  1. ^  Grazia, Maria and Mario Sina (eds.) (1987), Jean Le Clerc, Epistolario, 1 (1679-1689), Florence.