Joseph de Seytres de Caumont - Jean Bouhier - 1741-4-21

From Fina Wiki
Revision as of 17:50, 15 August 2019 by FDeCallatay (talk | contribs) (Created page with "{{Correspondence |Author=Joseph de Seytres de Caumont |Recipient=Jean Bouhier |Correspondence date=1741/04/21 |Place=Avignon |Coordinates=43.94925, 4.8059 |Associated persons=...")
(diff) ← Older revision | Latest revision (diff) | Newer revision → (diff)


Joseph de Seytres de Caumont - Jean Bouhier - 1741-4-21
FINA IDUnique ID of the page  2523
InstitutionName of Institution.
InventoryInventory number.
AuthorAuthor of the document. Joseph de Seytres de Caumont
RecipientRecipient of the correspondence. Jean Bouhier
Correspondence dateDate when the correspondence was written: day - month - year . April 21, 1741
PlacePlace of publication of the book, composition of the document or institution. Avignon 43° 56' 57.30" N, 4° 48' 21.24" E
Associated personsNames of Persons who are mentioned in the annotation. Gaspare Carpegna, Filippo Buonarroti, Alessandro Albani, Louis XV, Claude Gros de Boze, Alexandre-Xavier Panel, Jean Foy-Vaillant
LiteratureReference to literature. Duranton 1979, p. 233-234, lettre n° 1351
KeywordNumismatic Keywords 
LanguageLanguage of the correspondence
LinkLink to external information, e.g. Wikpedia
Map
Loading map...
Grand documentOriginal passage from the "Grand document".

Lettre du 21 avril 1741 (d’Avignon) : « Le pape a acheté la collection des médaillons qui avaient appartenu au cardinal Carpegna, et qui avait été si doctement illustrée par le sénateur Buonarotti ; on les a joints à ceux que le feu pape avait acquis du cardinal Alexandre Albani, et tout cela joint ensemble forme un magnifique recueil, mais ce qui doit bien plus nous intéresser, c’est que toutes les médailles du Roi ont été transportées de Versailles à Paris, et placées dans un cabinet ménagé exprès dans la bibliothèque. Notre ami, M. de Boze, a été occupé pendant deux mois à ce transport. Les étrangers curieux auront là une bien plus grande commodité pour se satisfaire, et les savants de Paris même pourront faire plus d’usage de ce trésor qui était comme enfoui à Versailles. On prétend que le P. Panel jésuite songe à donner une nouvelle édition des Numismata praestantiora de Vaillant fort augmentée et à laquelle il se propose de joindre le Bas Empire. Il semble que nos antiquaires de premier rang sont peu prévenus en faveur de ses ouvrages » (Bouhier VII, p. 233-234, lettre n° 135).

References

  1. ^  Duranton, H. (1979), Correspondance littéraire du président Bouhier, 6-7 : Lettres du marquis de Caumont (1732-1745), Saint-Etienne.