Lancelot Favart - Claude Picard Duvau - 1730-7-6

From Fina Wiki
Revision as of 09:00, 30 October 2019 by FDeCallatay (talk | contribs) (Created page with "{{Correspondence |Institution=Paris, Bibliothèque nationale de France |Inventory=Manuscrits, fr. 15186, f° 217 |Author=Lancelot Favart |Recipient=Claude Picard Duvau |Corres...")
(diff) ← Older revision | Latest revision (diff) | Newer revision → (diff)


Lancelot Favart - Claude Picard Duvau - 1730-7-6
FINA IDUnique ID of the page  5085
InstitutionName of Institution. Paris, Bibliothèque nationale de France
InventoryInventory number. Manuscrits, fr. 15186, f° 217
AuthorAuthor of the document. Lancelot Favart
RecipientRecipient of the correspondence. Claude Picard Duvau
Correspondence dateDate when the correspondence was written: day - month - year . July 6, 1730
PlacePlace of publication of the book, composition of the document or institution. Reims 49° 15' 28.04" N, 4° 1' 54.95" E
Associated personsNames of Persons who are mentioned in the annotation. Félix Cary
LiteratureReference to literature.
KeywordNumismatic Keywords  roman, price, exchange, matidia, maximianus, vespasianus, netherlands, local finds, nero, julia pia, vitellius
LanguageLanguage of the correspondence French
LinkLink to external information, e.g. Wikpedia https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b9065155t/f229.item.r=15186.zoom
Map
Loading map...
Grand documentOriginal passage from the "Grand document".

-Lettre du 6 juillet 1730 (de Reims) : « Je vous félicite monsieur sur votre belle acquisition et les quatre médailles d’or que vous venez d’acquérir doivent vous donner bien du plaisir, on m’en a donné avis de Paris le même jour que j’ai eu l’honneur de recevoir votre lettre. Il me semble que la Matidia vous brouille un peu avec une personne qui en avait envie ; on ne parle que celle-là. Monsieur Cary a eu la bonté de m’envoyer ces médailles de grand bronze. Il n’y a que le Maximin quoique mal conservé qui puis entrer dans ma suite. Je l’estime une pistole à […] à cause de son peu de conservation, comme il souhaite de moi un Vespasien que vous connaissez, je lui ai écrit ces jours passés et j’attends la réponse que laquelle je garderai quatre de ses médailles ou je lui […] le tout. Je suis fâché de ne m’être pas trouvé à Paris avec lui car il me paraît un curieux très poli et très aimable. Il me paraît que les médailles que vous avez acquises en Hollande ne répondent pas à ce que vous en espériez. Les meilleures à mon gré sont des liberalitas de Néron et de Domitien ; j’en ai fait l’acquisition à Paris à mon dernier voyage et vous / m’obligeriez de me marquer ce qu’elles vous coûtent aussi que les autres qui sont aussi dans mon cabinet à l’exception de la Julie Pie ; mais à propos de Julie Pie savez vous qu’on m’a fait offrir de la mienne avec le revers templum que vous avez vu, la somme de 200tt et de mon vehiculatum Italiae […] 60tt à cause de sa conservation, mais j’en suis trop amoureux pour m’en défaire. Je suis très fâché de n’avoir pu vous offrir mon Vitellius mais comptez que j’ai eu de grandes raisons que je ne puis vous dire, je ferai en sorte de vous indemniser à la première occasion. Je vous prie d’en être persuadé mon cher monsieur et de l’attachement sincère avec lequel je suis votre très humle et très obéissant serviteur. Favart. PS : Ne vous chargez pas pour moi je vous prie des médailles de Mr Cary car si le marché que je lui offre ne lui […] pas, je les lui renverrai. Le seul Maximin quoique peu conservé m’aurait convenu » (Paris, BnF, Manuscrits, fr. 15186, f° 217).

Bibliothèque nationale de France